Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le sens de la fête : une atmosphère tamisée (François Coppée)

 

2174383867_53508cb9ac.jpg

 

Ces fêtes de fin d'année se déroulent dans un cadre particulier fait d'une lumière moins diffuse conduisant au solstice d'hiver d'aujourd'hui.


C'est un temps à part, mystérieux, silencieux comme l'écrit François Coppée...

***

 

XXXVI

L’allée est droite et longue, et sur le ciel d’hiver
Se dressent hardiment les grands arbres de fer,
Vieux ormes dépouillés dont le sommet se touche.
Tout au bout, le soleil, large et rouge, se couche.
A l’horizon il va plonger dans un moment.
Pas un oiseau. Parfois un lointain craquement
Dans les taillis déserts de la forêt muette ;
Et là-bas, cheminant, la noire silhouette,
Sur le globe empourpré qui fond comme un lingot,
D’une vieille à bâton, ployant sous son fagot.


Promenades et Intérieurs, François Coppée,

http://fr.wikisource.org/wiki/Promenades_et_Int%C3%A9rieurs

gazette-tetiere.jpg

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être aussi La Nuit des Perséïdes (étoiles filantes)

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lyly 22/12/2010 09:46



Un très joli poème qui nous dépeint les détails d'une toile


que l'on voit se dessiner au fur et à mesure devant nos yeux !


Merci pour ce magnifique partage


Bise, Lyly



Litteratus 22/12/2010 11:52



Je suis contente que tu aies apprécié la beauté de ce texte !



Pascal Girard 21/12/2010 23:25



Pas mal ce poeme.


C'est le pere de Jean-Francois coppee ? Je sais c'est nul mais je suis fatigue. 


see u



Litteratus 22/12/2010 11:49



Mais repose-toi !



lizagrèce 21/12/2010 22:52



Mystérieux ? Je ne sais pas ... Mais silencieux, triste et froid: c'est certain !



Litteratus 22/12/2010 11:48



Le silence a quelque chose de mystérieux.