Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Le ridicule à la Gazette Littéraire...

 

2724772316_015e7859c4.jpg

Repères : thème du ridicule : illustration

 

La confession de Litteratus

La Gazette littéraire a cherché à illustrer le ridicule chez les autres. Mais il lui faut confesser qu'elle-même n'y a pas échappé.

 

L'auteur de ces lignes est bien obligé de reconnaître dans cet article ses insuffisances et ses erreurs en matière rédactionnelle malgré le soin apporté à ses articles.

 

Il lui appartient en effet d'être à la fois au four et au moulin.

 

Mais cela ne saurait légitimer les fautes relevées par des lecteurs scrupuleux et néanmoins bienveillants.


Le ridicule de Litteratus

Quelques extraits choisis témoignent de ce sentiment...

 

Dans le feuilleton Rivarol, on a pu ainsi lire que l'avocat cédait « les rennes » du cabinet sans craindre le ridicule de la situation. Imaginez en effet l'entreprise tirée par deux vaillants rennes du Pôle Nord. Pour peu, on aurait pu imaginer Maître Rivarol en Père Noël ! Vous aurez compris qu'il s'agissait évidemment des rênes...


La confession continue...

 

Dans un article consacré à la solitude de l'être, il a été mentionné qu'il s'agissait de Lamartine au lieu de Musset. Une lectrice attentive nous a coiffé d'un bonnet d'âne parfaitement justifié.

 

On voit bien que le ridicule ne tue pas...

 

Enfin, je ne parle pas des entreprises un peu ridicules qui m'ont conduites -à mon âge- à écrire des lettres au... Père Noël.

 

Conclusion provisoire : n'ayons pas peur du ridicule, il nous atteint si bien, malgré nous comme chez les Simpson !

 

 

 

 

  repères à suivre : le ridicule du témoin des mariés

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article