Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le rapport entre la littérature et les éléments (Bachelard)

 Repères :   les quatre éléments : présentation du sujet

Des points de convergence

Après avoir lancé notre grande grille de l'été, revenons aujourd'hui au thème des quatre Éléments.

Quel est donc le rapport entre la littérature et les éléments ?

Voilà une question qui ne manque pas d'à-propos...

On peut facilement convenir que les éléments physiques, soumis à une vision rationnelle et scientifique, n'ont pas de rapport avec le champ littéraire, basé sur l'imaginaire.

Et pourtant, il existe bien des points de convergence.

Un auteur célèbre a essayé de les réunir dans une même pensée : il s'agit de Gaston Bachelard.

Né en 1884 et décédé en 1962, professeur de physique et de chimie, agrégé de philosophie avant de devenir philosophe des sciences, Gaston Bachelard a élaboré une œuvre originale qui cherche à appréhender les deux champs de la connaissance.

Faisons connaissance avec lui à l'aide de quelques citations et reportons-nous si nous le désirons sur un site qui lui est entièrement dédié : http://www.gastonbachelard.org.

 

****

" Avant de donner le plan d'ensemble de notre étude nous voudrions nous expliquer sur son titre, car cette explication doit éclairer notre but. Bien que le présent ouvrage soit un nouvel exemple, après La Psychanalyse du Feu, de la loi des quatre éléments poétiques, nous n'avons pas retenu pour titre La Psychanalyse de l'Eau qui aurait pu faire pendant à notre ancien essai. Nous avons choisi un titre plus vague : L'Eau et les Rêves. C'est là une obligation de la sincérité. Pour parler de psychanalyse, il faut avoir classé les images originelles sans laisser à aucune d'elles la trace de ses premiers privilèges; il faut avoir désigné, puis désuni, des complexes qui ont longtemps noué des désirs et des rêves. Nous avons le sentiment de l'avoir fait dans notre Psychanalyse du Feu. On a pu s'étonner qu'un philosophe rationaliste donne une si longue attention à des illusions et à des erreurs, et qu'il ait sans cesse besoin de représenter les valeurs rationnelles et les images claires comme des rectifications de données fausses. En fait, nous ne voyons aucune solidité à une rationalité naturelle, immédiate, élémentaire. On ne s'installe pas d'un seul coup dans la connaissance rationnelle; on ne donne pas du premier coup la juste perspective des images fondamentales. Rationaliste? Nous essayons de le devenir, non seulement dans l'ensemble de notre culturel mais dans le détail de nos pensées, dans l'ordre détaillé de nos images familières. Et c'est ainsi que par une psychanalyse de la connaissance objective et de la connaissance imagée nous sommes devenu rationaliste à l'égard du feu. La sincérité nous oblige à confesser que nous n'avons pas réussi le même redressement à l'égard de l'eau. Les images de l'eau, nous les vivons encore, nous les vivons synthétique- ment dans leur complexité première en leur donnant souvent notre adhésion irraisonnée."


Gaston BACHELARD, L'eau et les rêves : essai sur l'imagination de la matière, Introduction, Paris : Librairie José Corti, 1942, pp. 13-14

source : http://www.gastonbachelard.org/fr/ressources/extraitscorpusgb/er.htm

***
 

"La mort quotidienne n'est pas la mort exubérante du feu qui perce le ciel de ses flèches ; la mort quotidienne est la mort de l'eau. L'eau coule toujours, l'eau tombe toujours, elle finit toujours en sa mort horizontale. Dans d'innombrables exemples nous verrons que pour l'imagination matérialisante la mort de l'eau est plus songeuse que la mort de la terre : la peine de l'eau est infinie ".

L'Eau et les Rêves, Gaston Bachelard, éd. José Corti, 1942, p. 9


***

"Il faut que l'imagination prenne trop pour que la pensée ait assez. "

L'Air et les Songes, Gaston Bachelard, éd. José Corti, 1950, p. 288

source : http://fr.wikiquote.org/wiki/Gaston_Bachelard

 

 

 Repères à suivre : la naissance des éléments Empédocle

                                  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flora 04/07/2011 12:28



Tout à fait passionnant! Le rationalisme si décrié par certains trouve sa place aux côtés des rêves.



Litteratus 04/07/2011 20:20



Une association philosophie-littérature réussie...



Cristofol Michel 04/07/2011 09:40



A partir de 1937, avec sa célèbre "Psychanalyse du feu", Bachelard entreprenait une extraordinaire étude de l'image poétique qui devait se poursuivre avec d'autres ouvrages non moins remarquables
tels que "L'air et les songes", "La terre et les rêveries du repos", "La terreet les rêveries de la volonté", "L'eau et les rêves"etc. Dans ces travaux qui eurent un grand retentissement, le
philosophe entendait montrer l'influence des éléments fondamentaux, l'eau, l'air, la terre et le feu, sur la création poétique et il définissait une nouvelle approche del'image, une approche
phénoménologique qui pour lui est une "école de naïveté" non point passive, mais "de participation à l'imagination créatrice".



Litteratus 04/07/2011 20:16



Participation active dans une entreprise extrêmement audacieuse...