Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Le plaisir, but ultime de la vie (Epicure)

 

 

Le plaisir, but ultime de la vie (Epicure)

 

La volupté dans la littérature

(Repères : thème du corps : introduction)

 

Il a été évoqué précédemment le plaisir du corps, la passion, la volupté.

Mais le plaisir du corps doit-il être déréglé pour apporter la plus grande jouissance ?

La réponse épicurienne tranche la question en partant du refus de la souffrance pour le corps et l'esprit.

Il reste que l'épicurisme est de nos jours mal compris.

Retour sur la source originelle du plaisir comme but de la vie.

****

"Quand donc nous disons que le plaisir est le but de la vie, nous ne parlons pas des plaisirs des voluptueux inquiets, ni de ceux qui consistent dans les jouissances déréglées, ainsi que l’écrivent des gens qui ignorent notre doctrine, ou qui la combattent et la prennent dans un mauvais sens. Le plaisir dont nous parlons est celui qui consiste, pour le corps, à ne pas souffrir et, pour l’âme, à être sans trouble. Car ce n’est pas une suite ininterrompue de jours passés à boire et à manger, ce n’est pas la jouissance des jeunes garçons et des femmes, ce n’est pas la saveur des poissons et des autres mets que porte une table somptueuse, ce n’est pas tout cela qui engendre la vie heureuse, mais c’est le raisonnement vigilant, capable de trouver en toute circonstance les motifs de ce qu’il faut choisir et de ce qu’il faut éviter, et de rejeter les vaines opinions d’où provient le plus grand trouble des âmes."

 Lettre à Ménecée. Epicure, traduction Hamelin

http://fr.wikisource.org/wiki/Lettre_%C3%A0_M%C3%A9n%C3%A9c%C3%A9e_%28traduction_O._Hamelin%29

 

Repères à suivre : thème du corps : ses blessures

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flora 12/03/2012 17:42


Très contente que vous ayez rendu justice à mon cher Epicure, ce "hédoniste ascète" qui a été tant de fois mal compris ou volontairement calomnié...

Litteratus 12/03/2012 21:23



Je ne savais pas qu'il faisait partie de vos "connaissances" de toujours...



lizagrèce 10/03/2012 21:14


L'épicurisme est  souvent synonyme de débordements alors qu'il n'est que raisonnable

Litteratus 11/03/2012 19:18



modération en effet