Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Le mythe de l'Atlantide (Platon)

Repères : thème de l’île : vers et prose 

3706227043_3b455f425a.jpg

 L'Atlantide : mythe ou réalité

Atlantide : réalité géologique

Après avoir abordé la fonction symbolique de l’île au travers d’un passage de l’Odyssée, venons-en au mythe de l’Atlantide, fameuse citée engloutie par la mer.

Mais où se trouvait cet endroit mythique ? Vaste débat qui a alimenté les discussions et les écrits de nombreux auteurs durant des siècles. Atlantide, mythe ou réalité ?

Les dernières recherches archéologiques ont mis en évidence une série de faits rendant plausible une Atlantide sur le plan géologique.

 

L’Atlantide de Platon

Revenons au récit proprement dit. L’Atlantide se présente à nous au travers d'un discours indirect de Platon qui reprend des faits émanant de Solon qui -lui-même- les tenait d’une source égyptienne. Il s’agit d’une civilisation conquérante, voire orgueilleuse, logée sur une île engloutie mystérieusement avec tous ses trésors sous la colère du dieu Poséidon.

Notons ensemble comment Platon la décrit :

***

"En effet, les monuments écrits disent que votre cité détruisit jadis une immense puissance qui marchait insolemment sur l’Europe et l’Asie tout entières, venant d’un autre monde situé dans l’océan Atlantique. On pouvait alors traverser cet Océan ; car il s’y trouvait une île devant ce détroit que vous appelez, dites-vous, les colonnes d’Héraclès. Cette île était plus grande que la Libye et l’Asie réunies. De cette île on pouvait alors passer dans les autres îles et de celles-ci gagner tout le continent qui s’étend en face d’elles et borde cette véritable mer. Car tout ce qui est en deçà du détroit dont nous parlons ressemble à un port dont l’entrée est étroite, tandis que ce qui est au-delà forme une véritable mer et que la terre qui l’entoure a vraiment tous les titres pour être appelée continent. Or dans cette île Atlantide, des rois avaient formé une grande et admirable puissance, qui étendait sa domination sur l’île entière et sur beaucoup d’autres îles et quelques parties du continent. En outre, en deçà du détroit, de notre côté, ils étaient maîtres de la Libye jusqu’à l’Égypte, et de l’Europe jusqu’à la Tyrrhénie."

Timée, Platon ( traduction Chambry)

 http://fr.wikisource.org/wiki/Tim%C3%A9e_%28trad._Chambry%29

Repères à suivre : présentation : une île dénommée Utopie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lizagrèce 04/03/2014 21:33

Ce qui est frappant c'est que Platon manie l'art du "mentir vrai" avec brio. Pas étonnant qu'il écrira le "Banquet" et d'autres écrits sous forme théâtrale.