Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

 

Le grand livre de l’industrie

 

«L'histoire de l'industrie est le livre ouvert des facultés humaines. »

Marx

 

Un nouveau thème économique

En ces temps difficiles où l’on se questionne sur l’avenir de nos économies, la Gazette Littéraire vous propose une thématique entière dédiée à un secteur bien particulier : l’industrie. Après le secteur du commerce abordé l’an passé, nous voici donc dans un tout autre univers économique tourné cette-fois vers la production de biens avec ses enjeux en termes d’innovation et de développement.

L’aspect humain de ce travail à grande échelle fera aussi l’objet des préoccupations immédiates figurant dans le cahier des charges préalable à l’élaboration de ce numéro spécial.

L’ingéniosité humaine

La littérature s’est emparée de ce terme pour raconter avec ses mots « ce fameux livre ouvert des facultés humaines » pour reprendre l’expression de Marx. L’association livre et industrie était trop belle pour échapper à ce numéro qui cherche toujours dans les activités humaines l’aspect littéraire qui en découle.

La lyre et l’industrie, ce n’est pas le mariage de la carpe et du lapin ; c’est au contraire l’union de deux facultés humaines. La citation de Marx met en avant toutes ces inventions de l’esprit qui ont conduit à la production de biens nouveaux. Notons que les promesses de Progrès social tant espérées au XIXème partiellement réalisées au siècle suivant sont également à insérer dans ce  grand livre que l’on n’a toujours pas pu fermer.

Evidemment, le philosophe a clairement dénoncé l’exploitation de l’homme, l’ouvrier, par l’homme, le possédant, au vu des conditions de travail iniques du  XIXème.  La théorie marxiste a entraîné à cet égard un renversement de perspective entre le capital et le travail entraînant des bouleversements politiques et économiques.

La littérature s’est également questionnée sur les rapports économiques entre les hommes pour les mettre en valeur ou pour les dénoncer. Nous serons ainsi surpris de voir combien les activités industrieuses de l’être humain ont pu faire naître de très belles pages de littérature.

Il nous restera dans l’article suivant à détailler plus précisément le sommaire du mois d’avril 2013.

 

Repères : thème de l’industrie : le sommaire

 

Commenter cet article

lizagrèce 01/04/2014 19:15

Ce que Marx n'avait pas prévu c'est le déplacement du prolétariat avec la mondialisation et les délocalisations qui ont eu pour conséquence d'avoir à fermer des pans entiers des industries de la vieille Europe, donc de supprimer la classe ouvrière au profit d"une exploitation de la main d'oeuvre des pays pauvres devenus les ateliers de l'Europe.