Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le fratricide : Romulus et Rémus (Tite-Live)

Le fratricide : Romulus et Rémus (Tite-Live)

Le meurtre de Rémus

(Repères : le thème de la fratrie dans la littérature)

Les relations empreintes de jalousie entre frères peuvent mener au plus effroyable des crimes : le fratricide. De très nombreux meurtres inspirés de la sombre réalité ont pris place dans la littérature : Richard III d'Angleterre de Shakespeare, Lorenzaccio de Musset et bien d'autres encore...

Revenons ensemble à l'Antiquité et découvrons l'origine de la création de la ville de Rome dans la mythologie romaine sous la plume de l'historien célèbre, Tite-Live.

Jumeaux nés de la vestale Rhéa Silva et du dieu Mars, Rémus et Romulus sont condamnés à être précipités dans le Tibre. Or ces derniers seront finalement déposés dans un couffin et nourris par une louve. Connaissant par la suite le secret de leur naissance et appelés à un grand destin, les jumeaux finissent par s'accorder sur le choix d'une ville nouvelle.

L'emplacement exact fera pourtant naître une querelle entre les jumeaux, la fureur envahissant Romulus...

***

"Numitor ainsi replacé sur le trône d’Albe, Romulus et Rémus conçurent l’idée de fonder une ville aux lieux témoins de leurs premiers périls et des soins donnés à leur enfance. La multitude d’habitants dont regorgeaient Albe et le Latium, grossie encore du concours des bergers, faisait espérer naturellement que la nouvelle ville éclipserait Albe et Lavinium.  À ces projets d’établissement vient se mêler la soif du pouvoir, mal héréditaire chez eux, et une lutte monstrueuse termine un débat assez paisible dans le principe. Ils étaient jumeaux, et la prérogative de l’âge ne pouvait décider entre eux : ils remettent donc aux divinités tutélaires de ces lieux le soin de désigner, par des augures, celui qui devait donner son nom et des lois à la nouvelle ville, et se retirent, Romulus sur le mont Palatin, Rémus sur l’Aventin, pour y tracer l’enceinte augurale.

 

Le premier augure fut, dit-on, pour Rémus : c’étaient six vautours ; il venait de l’annoncer, lorsque Romulus en vit le double, et chacun fut salué roi par les siens ; les uns tiraient leur droit de la priorité, les autres du nombre des oiseaux. Une querelle s’ensuivit, que leur colère fit dégénérer en combat sanglant ; frappé dans la mêlée, Rémus tomba mort. Suivant la tradition la plus répandue, Rémus, par dérision, avait franchi d’un saut les nouveaux remparts élevés par son frère, et Romulus, transporté de fureur, le tua en s’écriant : "Ainsi périsse quiconque franchira mes murailles." Romulus, resté seul maître, la ville nouvelle prit le nom de son fondateur. Le mont Palatin, sur lequel il avait été élevé, fut le premier endroit qu’il eut soin de fortifier. (…)"

 

Histoire romaine, livre 1er, Trad. Nisard – 1864, Tite-Live

http://fr.wikisource.org/wiki/Histoire_romaine_%28Tite-Live%29/Livre_I

 

Repères à suivre : l'étude

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 21/05/2012 21:44


Funtes présage que l'antique fratricide ... Il débouche forcément sur des guerres voire des génocides

Litteratus 23/05/2012 21:57



Un crime suprême...