Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le débat Molière/Corneille : les données de la controverse

Une controverse a surgi autour du point de savoir si Molière est bien l'auteur de ses pièces de théâtre. A la différence du litige qui a trait au mystère Shakespeare, un seul prétendant est opposé en l'espèce au signataire déclaré des œuvres, il s'agit de son contemporain : Corneille.

 

                                     Le débat Molière/Corneille : les données de la controverse

Les données de la controverse Molière/Corneille 

Repères : thème des mathématiques : l'étude

résumé : il a été indiqué dans l'article précédent en quoi les statistiques ont permis de lever des doutes sur la paternité des œuvres de Shakespeare. Nous avons en France une discussion vigoureuse concernant deux auteurs : Molière et Corneille. Nous verrons dans cet article les données du problème avant de voir-dans le prochain article- ce que les statistiques peuvent là encore apporter comme éléments de réponse...

*** 

De Shakespeare à Molière

La controverse tourne autour du point de savoir si Molière est bien l'auteur de ses pièces de théâtre. A la différence du litige qui a trait au mystère Shakespeare, un seul prétendant est opposé en l'espèce au signataire déclaré des œuvres, il s'agit de son contemporain : Corneille. Mais vous verrez que les données du problème présentent d'étroites similitudes avec celles exposées pour discréditer Shakespeare. Certains ont même considéré que le cas Shakespeare avait nourri artificiellement les doutes concernant Molière. Il reste que des arguments qui sont opposés à l'appui de la thèse « Corneille » ne sont pas dénués d'intérêt. Bien au contraire, c'est l'histoire du Grand Siècle qui nous est proposée de redécouvrir au travers de ces deux personnages...

 

Les éléments mis en évidence

Ce doute sur la paternité des œuvres de Molière est né au début du XXème siècle de l'esprit d'un auteur, Pierre Louÿs, grand connaisseur de la littérature du XVIIème siècle qui a mis toute sa notoriété à l'appui de sa thèse. Il n'a récolté en retour que des critiques et des sarcasmes...

 

A l'appui de cette thèse reprise de nos jours, il serait ainsi invoqué le fait qu'il ne resterait rien de la main de Molière, aucun manuscrit, ni ébauche, ni même de lettres, billets etc...Ce point ne correspondrait pas avec les usages d'un auteur comme il en résulte d'un certain nombre de ses contemporains.

Par ailleurs, il est indiqué que Molière n'aurait été qu'un comédien ordinaire de la troupe de l'Illustre Théâtre sans grande œuvre notable avant sa rencontre avec le grand homme de l'époque : Corneille. Les deux hommes se seraient en effet rencontrés à Rouen en 1658.

 

Que venait donc faire Molière à Rouen ?

 

Il est justifié que son théâtre ne s'est jamais produit dans cette ville. Pourquoi y est-il resté plusieurs mois ? Les partisans de cette thèse relèvent que les deux hommes auraient habité dans la même rue, preuve de ce qu'ils se seraient vus. Il est en outre allégué que la production de Molière s'en serait trouvée considérablement modifiée dès son retour à la capitale. Ses pièces de théâtre obscures auparavant seraient désormais dotées d'un lustre inégal. On croit déceler la « patte » de Corneille dans les opus de Molière joués désormais avec succès à Paris. De nombreux partisans voient une similitude entre les vers de Molière et de Corneille. Ils concluent que Corneille n'aurait été que le « nègre » de Molière...

L'intérêt pour Corneille

Mais quel aurait été l'intérêt de Corneille de se prêter à cette mystification ?

On considère que Corneille, génie de l'époque, s'est trouvé bien malgré lui cantonné -depuis le succès du Cid- au registre dramatique. En aidant Molière, il aurait vu une opportunité de déployer à nouveau son talent dans la comédie depuis l'illusion comique.

Les opposants à la thèse Corneille

D'autres considèrent au contraire que Molière est bien le seul auteur de ses pièces en se fondant sur des connaissances historiques et des analyses philologiques et stylistiques. Nous verrons que cette controverse a connu une autre dimension dans les années 2000 au cours desquelles on a pu assister à l'émergence d'études scientifiques passionnantes...

 

Depuis, les partisans de Molière et les partisans de Corneille s'opposent régulièrement par sites interposés :

http://corneille-moliere.org/

http://www.moliere-corneille.paris-sorbonne.fr/index.php?Ouverture

 

Dans le prochain article, il vous sera proposé de voir le résultat des travaux mathématiques rendus dans cette affaire.

 

repères à suivre : l'apport des statistiques dans la controverse Molière/Corneille


 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article