Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

 

  3617927934_11ff31ce78.jpg

 

Repères : hors-série de l’été : 14 juillet


En ce jour de fête nationale, il vous est proposé de méditer sur ce moment de concorde entre tous les Français en relisant un extrait d’un de nos plus grands poètes : Victor Hugo.

Ce dernier nous emmène dans la forêt -au frais- célébrer ce jour pas comme les autres !

Ce poème vaut bien de surcroît un feu d’artifice !

***

 

 

 

 

"C’est le quatorze juillet.
À pareil jour, sur la terre
La liberté s’éveillait
Et riait dans le tonnerre.

Peuple, à pareil jour râlait
Le passé, ce noir pirate ;
Paris prenait au collet
La Bastille scélérate.

  
À pareil jour, un décret
Chassait la nuit de la France,
Et l’infini s’éclairait
Du côté de l’espérance.

Tous les ans, à pareil jour,
Le chêne au Dieu qui nous crée
Envoie un frisson d’amour.
Et rit à l’aube sacrée.

Il se souvient, tout joyeux,
Comme on lui prenait ses branches !
L’âme humaine dans les cieux,
Fière, ouvrait ses ailes blanches.

Car le vieux chêne est gaulois ;
Il hait la nuit et le cloître ;
Il ne sait pas d’autres lois
Que d’être grand et de croître. (...)"


Liberté, égalité, fraternité. III : Célébration du 14 juillet dans la forêt

Œuvres complètes : Les Chansons des rues et des bois, Ollendorf, 1933, 30 (pp. 241-245).

 

https://fr.wikisource.org/wiki/C%C3%A9l%C3%A9bration_du_14_juillet_dans_la_for%C3%AAt

 

Commenter cet article