Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

La vieillesse, l’antichambre de la mort (Ecclésiaste)

 

 

 

 

La vieillesse, l’antichambre de la mort (Ecclésiaste)

La vieillesse, le temps des jours mauvais

 

Repères : thème de la vieillesse : présentation

 

Vanité des vanités

Débutons notre présentation par un texte biblique qui a influencé toute la pensée occidentale aux prises avec la finitude de l’homme. La vieillesse est considérée comme l’antichambre de la mort. Il nous appartient de prendre en compte cet élément incontournable pour vivre en conséquence.

Dans l’extrait qui vous est proposé, la vieillesse symbolise la faiblesse sous toutes ses formes physique et morale. La vie se présente comme une séquence allant d’un esprit donné à un esprit repris ; l’homme dans ce schéma n’est que de passage…

 

***

 

"Mais souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse,
avant que les jours mauvais arrivent

et que les années s’approchent où tu diras : Je n’y prends point de plaisir ;

avant que s’obscurcissent le soleil et la lumière,
la lune et les étoiles,
et que les nuages reviennent après la pluie,

temps où les gardiens de la maison tremblent,
où les hommes forts se courbent,
où celles qui moulent s’arrêtent parce qu’elles sont diminuées,
où ceux qui regardent par les fenêtres sont obscurcis,

où les deux battants de la porte se ferment sur la rue
quand s’abaisse le bruit de la meule,
où l’on se lève au chant de l’oiseau,
où s’affaiblissent toutes les filles du chant,

où l’on redoute ce qui est élevé,
où l’on a des terreurs en chemin,
où l’amandier fleurit,
où la sauterelle devient pesante,
et où la câpre n’a plus d’effet,
car l’homme s’en va vers sa demeure éternelle,
et les pleureurs parcourent les rues ;

avant que le cordon d’argent se détache,
que le vase d’or se brise,
que le seau se rompe sur la source,
et que la roue se casse sur la citerne ;

avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était,
et que l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné.

Vanité des vanités, dit l’Écclésiaste, tout est vanité."

 

Ecclésiaste 12 (1-8)  Bible –traduction Segond

http://fr.wikisource.org/wiki/Bible_Segond_1910/Eccl%C3%A9siaste#.C3.89ccl.C3.A9siaste_12

 

repères à suivre : présentation : la maladie (Ronsard)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article