Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

6097350739_851ea166eb.jpg

 

Du sens de l'accueil

(Repères : thème du commerce dans littérature)

 

Après la crèmerie de la Mère Jupillon (Goncourt), découvrons encore un endroit haut en couleur, célèbre dans la littérature française : la rôtisserie des poètes chère à Cyrano de Bergerac.


La boutique de Ragueneau, rôtisseur-pâtissier, accueille les poètes, êtres délicats par excellence. Il comprend leurs difficultés financières. Il accepte toutes sortes de paiement.


Un commerçant-poète

Le commerçant lui-même se pique de vers et en compose librement là sur son comptoir.

 

Mais cette politique comerciale, pour le moins accomodante, n'est pas du goût de Madame Ragueneau.


Ah ! laissez, il faut être poète pour comprendre ces choses !

 

***

(…)

RAGUENEAU
Des sacs ?… Bon. Merci.
Il les regarde.
                          Ciel ! Mes livres vénérés !
Les vers de mes amis ! déchirés ! démembrés !
Pour en faire des sacs à mettre des croquantes…
Ah ! vous renouvelez Orphée et les bacchantes !


LISE, sèchement

Et n’ai-je pas le droit d’utiliser vraiment
Ce que laissent ici, pour unique paiement,
Vos méchants écriveurs de lignes inégales !

RAGUENEAU
Fourmi !… n’insulte pas ces divines cigales !

LISE
Avant de fréquenter ces gens-là, mon ami,
Vous ne m’appeliez pas bacchante, -ni fourmi !

RAGUENEAU
Avec des vers, faire cela !

LISE

 Pas autre chose.

RAGUENEAU
Que faites-vous, alors, madame, avec la prose ? »



Cyrano de Bergerac, Rostand Acte 2, scène 1

http://fr.wikisource.org/wiki/Cyrano_de_Bergerac_%28Rostand%29


Repères à suivre : introduction : le commerce de la...misère

Tag(s) : #Vers et prose