Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

La recherche du plaisir dans le sport (Bourget)

Repères : thème du sport : vers et prose 

7113396847_ae8a1ffedf.jpg

Où il est question de plaisir dans le sport

L’orgueil de l’écuyère

Il a été indiqué que le sport peut conduire à endurer bien des souffrances, mais nous verrons aujourd’hui qu’il procure également bien des plaisirs. Après les sports de combat, voyons aujourd’hui l’équitation et le plaisir de l’écuyère à dompter sa monture. L’extrait qui vous est proposé est tout en nuance puisqu’on assiste au départ de l’équipée et à son retour : il nous reste à imaginer la scène. L’écuyère affiche sa satisfaction avec un soupçon d’orgueil…

***

« Ce petit tableau-là aussi, je le revois comme si c'était hier. L'animal danse et s'encapuchonne, il se traverse, il essaie de se dresser sur ses membres postérieurs, en tournant sur lui-même, pour jeter à bas cet insolite fardeau. La jeune fille ne bouge qu'à peine. On dirait qu'une magie émane d'elle. La souplesse de ses mouvements, le jeu de sa main, celui de sa jambe, rassurent le cheval. Il part, effaré au passage d'une automobile qui le frôle, — elles ne foisonnaient pas alors, — affolé au sifflement d'un train qui sort du tunnel de la Porte-Dauphine. L'écuyère le calme d'un mot, d'un geste, d'une caresse. Voici le Bois. Il jette son feu dans un temps de galop qu'elle lui permet... Une heure plus tard, quand elle rentre dans la cour de la rue de Pomereu, c'est au petit trot bien réglé de sa monture assagie, et elle saute à terre toute seule, sans que cette bataille avec la bête ait dérangé un seul des fils d'or fauve de sa chevelure, ni chiffonné la toile piquée de son col droit, ni froissé la basque de sa longue jaquette. Ses joues ont seulement rosi à l'air vif et dans l'ardeur de la course. Ses lèvres s'ouvrent sur ses fines dents blanches pour une respiration plus profonde, et un rien d'orgueil se lit dans ses yeux, tandis qu'elle flatte de la main le garrot fumant de son élève, lequel creuse le sol du sabot avec un dernier reste de révolte, — mais d'une révolte pourtant soumise. »

L’écuyère, Paul Bourget

http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99%C3%89cuy%C3%A8re 

 

Repères à suivre : la réjouissance dans le sport

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article