Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

La présentation de l'OuLiPo

La présentation de l'Oulipo

 

 

L'OuLiPo : définition

Repères : thème des mathématiques : l'étude


résumé : il a été indiqué dans l'article précédent l'objet de la présente étude : il a été ainsi proposé de découvrir l'objet de l'Oulipo né en 1960 et qui réunit des littéraires et des mathématiciens autour d'une idée bien précise avant de nous plonger dans l'examen de deux mystères qui continuent à faire débat. Il s'agit des controverses autour de la paternité des œuvres de William Shakespeare d'une part et de Molière d'autre part. Débutons, si vous le voulez bien, avec l'Oulipo :

***

 

Définition de l'Oulipo

L'acronyme "OuLiPo" signifie l'Ouvroir de la littérature potentielle. Cette terminologie absconse cache en réalité la volonté de réunir des écrivains et des mathématiciens autour de projets littéraires à contraintes. Ces dernières constituent des règles touchant à l'élaboration de l'écriture sous sa forme narrative mais également dans la structure même du mot et de la phrase.

 

Dès lors l'écriture devient l'objet même d'une analyse scientifique. Tout est ainsi retravaillé dans la forme et dans le fond en vue de la contrainte que l'on s'impose.


Prenons le fondateur de l'OuLiPo, Raymond Queneau, qui avec ses Cent mille milliards de poèmesa élaboré un chef d'œuvre à la fois littéraire et mathématique : il vous est proposé d'admirer l'ingéniosité de cet ouvrage dans la courte vidéo particulièrement didactique qui suit :

 

 



Les contraintes que s'imposent les oulipiens s'analysent en une série de règles touchant la structure d'un texte, sa langue ou ses lettres.

S'agissant des lettres, on pense ainsi à un autre grand oulipien, Georges Perec, et à son ouvrage la disparitionqui fait de la voyelle e la grande absente de l'œuvre.


L'OuLiPo aujourd'hui

L'OuLiPo a survécu à ses fondateurs décédés ou "excusés pour cause de mort" comme le disent, avec humour, les membres vivants qui continuent aujourd'hui leurs travaux. Ces derniers se rencontrent chaque jeudi à l'Auditorium de la BN, quai François Mauriac, dans le treizième arrondissement de Paris. Ces réunions donnent lieu à la lecture de textes oulipiens évidemment à contrainte.


La Gazette tient aujourd'hui à mettre à l'honneur les travaux de Michèle Audin, mathématicienne et professeur à l'Université de Strasbourg qui, en sa qualité d'oulipienne, publie des articles d'analyse sur la structure mathématique d'œuvres comme celles d'Italo Calvino et Perec :

 

La littérature au risque des mathématiques, tel est le pari lancé par les membres de l'OuLiPo. Il reste que les mathématiques ont beaucoup à nous révéler comme il ressort de la délicate question de la paternité d'œuvres...


repères à suivre : l'OuLiPo par un OuLiPien

                         le mystère autour de Shakespeare : les données du problème



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article