Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La porte de l'hôtel (Apollinaire)

 

2203710192_c5e088b33e.jpg

La porte de l’hôtel sourit terriblement…

 Repères : thème de la porte : au fil des mots 

Un dialogue

Restons dans le champ poétique avec un poème d’Apollinaire mis en chanson par Léo Ferré. Il s’agit de franchir la porte non d’un établissement distingué mais d’un sombre hôtel. Le fils parle à sa mère qui lui répond de travailler…

****

La porte de l’hôtel sourit terriblement
Qu’est-ce que cela peut me faire ô ma maman
D’être cet employé pour qui seul rien n’existe
Pi-mus couples allant dans la profonde eau triste
Anges frais débarqués à Marseille hier matin
J’entends mourir et remourir un chant lointain
Humble comme je suis qui ne suis rien qui vaille

Enfant je t’ai donné ce que j’avais travaille

Guillaume Apollinaire, Alcools

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article