Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

La porte de communication (Maupassant)

 

4663526685_4a35db97a9.jpg

Comment décourager un  futur amant ?

Repères : thème de la porte : présentation


Un secret opportunément mal gardé

Après avoir fait pénétré le nouveau venu comme vous avez pu le découvrir dans l'article précédent, il sera question aujourd'hui de voir à l'intérieur des lieux la vision que l'on peut avoir au travers d'une porte de communication.


Sous la plume de Maupassant, le récit ne devient que plus féroce. Précisons les faits. Un mari découvre que sa femme est sur le point de le tromper. Il décide d'inviter sous son toit le futur amant et laisse délibérément la porte de communication avec la chambre de sa femme ouverte...


***

 

"Deux jours après cette conversation il m'appela dans sa chambre, de très bonne heure, pour me montrer une collection de gravures.

Je m'assis dans un fauteuil, en face de la grande porte qui séparait son appartement de celui de sa femme, et derrière cette porte j'entendais marcher, remuer, et je ne songeais guère aux gravures, tout en m'écriant :

"Oh ! délicieux ! exquis ! exquis !"

Il dit soudain :

- Oh ! mais, j'ai une merveille, à côté. Je vais vous la chercher.

Et il se précipita sur la porte, dont les deux battants s'ouvrirent comme pour un effet de théâtre.

Dans une grande pièce en désordre, au milieu de jupes, de cols, de corsages semés par terre, un grand être sec, dépeigné, le bas du corps couvert d'une vieille jupe de soie fripée qui collait sur sa croupe maigre, brossait devant une glace des cheveux blonds, courts et rares.

Ses bras formaient deux angles pointus ; et comme elle se retournait effarée, je vis sous une chemise de toile commune un cimetière de côtes qu'une fausse gorge de coton dissimulait en public.

Le mari poussa un cri fort naturel, rentra en refermant les portes, et d'un air navré : "Oh ! mon Dieu ! suis-je stupide ! Oh ! vraiment, suis-je bête ! Voilà une bévue que ma femme ne me pardonnera jamais !"

Moi j'avais envie, déjà, de le remercier.

Je partis trois jours plus tard, après avoir vivement serré les mains des deux hommes et baisé celle de la femme, qui me dit adieu froidement."


Clair de Lune, Maupassant

http://fr.wikisource.org/wiki/La_Porte_%28Maupassant%29

 

repères à suivre : présentation : derrière la porte fermée à clé... (Perrault)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article