Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le destin du Père Goriot (Balzac)

Dans le père Goriot de Balzac, la réussite sociale éclatante de ses filles va entraîner paradoxalement le père dans les tourments les plus terribles et le précipiter dans le dénuement matériel le plus complet.

destin, thème, père, Goriot,

 

Repères : thème du père : l'étude

Après avoir brièvement présenté la problématique de la distance dans la relation père/enfant, examinons le destin tragique du Père Goriot.

Famille

Eugène de Rastignac conduit le lecteur dans le cœur d'une étrange relation familiale.

Négociant prospère dont l'origine de la fortune remonte à l'époque révolutionnaire, le père Goriot, devenu veuf, a reporté toute son affection sur ses deux filles, Anastasie et Delphine. Ces dernières ont eu l'habitude de voir le moindre de leurs caprices satisfaits depuis leur enfance. L'affection du héros pour ses enfants s'est ainsi muée en aveuglement.

Richement dotées, ces dernières ont effectué des mariages honorables les élevant socialement : Anastasie épouse le comte de Restaud, un aristocrate de l'Ancien Régime vivant sur l'élégante rive gauche de la Seine ; Delphine épouse le baron de Nucingen, un riche banquier vivant sur la rive droite, quartier réservé aux fortunes récentes, aux parvenus.

Distanciation

Mais loin de lui apporter la tranquillité, la réussite sociale éclatante de ses filles va entraîner paradoxalement le père Goriot dans les tourments les plus terribles et le précipiter dans le dénuement matériel le plus complet.

L'entreprise s'effectue par un double mécanisme :

- la mise à distance du père au passé révolutionnaire dont les filles ont honte en société,

- le dépouillement du père par ses filles qui sont aux prises avec des difficultés financières,

- sous le regard apparemment du père qui finit par poser un regard de lucidité. 

repère à suivre :  la mise à distance d'un père (Balzac)  

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves 10/09/2010 13:00



L'argent, est souvent source d'ennuis, dans une famille.
Jean-Yves



Litteratus 10/09/2010 14:37



c'est peu dire en effet !



lyly 19/06/2010 11:06



Bonjour L


Toute une culture à refaire !


Honte à moi, encore un livre que je n'ai eu entre le mains !


MERCI d'oeuvrer avec autant de discernement 


Belle journée, bises, Lyly



Litteratus 19/06/2010 11:28



Cette étude n'a aucune prétention si ce n'est celle de donner envie...


La "culture" est celle qu'on se choisit et la tienne m'inspire...


 



lizagrèce 18/06/2010 23:01



L'aveuglement dans l'amour paternel est un thème récurrent de la littérature  cette  : Le Roi Lear de Shakespeare  - Les personnages des  Thénardier et de  leurs filles
dans les Misérables de V. Hugo - plus  les ouvrages que tu cites.
Cela vient peut-être du fait que le père est symbole d'hérédité (le nom - l'héritage  parfois le titre) Ceci entraîne forcément une part de fierté en eux devant leur progéniture.



Litteratus 19/06/2010 11:18



Bonne analyse !



ASP 18/06/2010 14:36



Brrrr.... j'en ai des frissons ... Toute cette atmosphère balzacienne qui remonte à la surface ! Terrible et prodigieux !



Litteratus 18/06/2010 18:37



Merci pour la chaleur de ce commentaire... la descente aux enfers du Père Goriot est en effet terriblement bien décrit par ce prodigieux auteur !