Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La paternité, une question de distance ?

thème, père, etude, Balzac, père goriot, Aragon, voyageurs de l'impériale

 

Repères : thème du père : l'étude

Après avoir exploré, dans l'article précédent, les zones d'ombre recouvrant la notion de paternité, entrons désormais dans le vif du sujet...

Étude

L'étude qui vous est proposée a pour objet de vous présenter deux œuvres opposées sur ce thème : 

Le Père Goriot, roman écrit en 1835 par Balzac

Les voyageurs de l'impériale, roman d'Aragon publié en 1947.

Distance

La problématique que nous avons choisi de traiter dans les articles à venir a trait à la distance entre le père et les enfants. Vous verrez que ce point revêt un intérêt particulier à la lecture de ces deux livres.

Pour illustrer notre propos, nous emploierons une métaphore mécanique, celle autour d'un mouvement centrifuge ou centripète non d'une machine, mais d'un père vis à vis de ses enfants.

Dans le premier roman, le père présent et aimant va se trouver graduellement rejeté par ses filles selon un mécanisme implacable ; dans le second, le père absent, qui a abandonné sa famille, effectue le chemin inverse, en cherchant à obtenir le pardon de son fils.

Nous allons étudier ensemble deux itinéraires de pères aux destinées sombres...

repère à suivre : Le destin du Père Goriot 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves 10/09/2010 10:58



Quel affreux dilemme, est-ce le bon terme "dilemme" ?
Jean-Yves



Litteratus 10/09/2010 14:37



La paternité est une question d'équilibre entre deux écueils que tu analyses justement en un dilemme...



lizagrèce 17/06/2010 21:47



Tu nous as encore concocté des moceaux choisis ...



Litteratus 18/06/2010 18:36



Il s'agit modestement de comparer deux itinéraires de deux pères différents...



lyly 17/06/2010 19:29



Bonsoir L


Pas simple le bonheur !


Ces deux thèses mises en parallèle sont fort intéressantes !


Bravo à toi, encore !


Belle soirée, bises, Lyly



Litteratus 17/06/2010 20:02



Merci pour cet encouragement : j'espère que l'introduction sera à la hauteur de tes espérances...



ASP 17/06/2010 13:26



Comparer le pitoyable Père Goriot à l'égoïste solitaire Pierre Mercadier (qui devient pitoyable également !) ... J'attends ça avec impatience !



Litteratus 17/06/2010 15:17



Un "bon" père face à un "mauvais" ...