Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

La suite du feuilleton de la Gazette : la mémoire morte (3)

 

495559275_fd6961c670.jpg

 

Repères : le thème de la mémoire, le feuilleton

 

Résumé : Un dimanche matin du mois de juin 2000, la famille Edgar assiste à l'office religieux de l'église baptiste d'Harrington, banlieue chic du Connecticut. Fille unique, Chelsea Edgar voit reposer sur ses frêles épaules le complet achèvement de la réussite sociale de ses parents. Pour l'heure, elle est fatiguée par une party organisée la veille chez les Swanson, famille très en vue dans le quartier. Cependant elle n'a qu'un vague souvenir de ce qui s'y est passé. Le lendemain, elle se rend à l'école, mais elle ne se sent pas dans son état normal. Sa mère la trouve brûlante et décide de l'emmener chez l'oncle Will, médecin de la famille.


***

Dans le bureau de l'Oncle Will, la jeune Chelsea se rhabilla en silence. Il l'avait auscultée dans une pièce à part, après lui avoir posé des questions d'abord d'usage, puis de plus en plus précises avant de se taire totalement, lui, le beau parleur. La présence de ganglions sur tout le corps, sur la paume de ses mains et de la plante des pieds ne présageait rien de bon. Il réfléchissait à son diagnostique guère facile à présenter de manière générale et terriblement délicat dans ce cas particulier. Il connaissait Chelsea depuis sa prime enfance. Le temps avait manifestement passé depuis ses maladies infantiles. Elle était une femme désormais. Il venait régulièrement avec Audrey sa femme chez les Edgar mais cela ne rendait pas la chose aujourd'hui facile. Au contraire. Légèrement impatiente, Joyce attendait d'ailleurs près de son bureau le résultat en consultant frénétiquement sa montre. Elle aimait bien l'oncle Will, mais il était de son point de vue, un peu lent alors qu'il serait si simple de tendre une ordonnance et de les laisser partir. Elle cessa de pester intérieurement lorsqu'elle surprit le médecin la fixer d'un regard gêné.

 

- Il faut que je vous dise à toutes deux quelque chose de pénible à entendre. D'abord, j'indique que je ne porte aucun jugement moral, ce n'est qu'en tant que médecin que j'ai besoin d'avoir des informations très précises. Je compte sur toi, Chelsea, pour me répondre avec honnêteté. Tu es mineure, je ne peux pas dissimuler la vérité à ta mère.

- Je ne comprends pas, Oncle Will, ce que signifie toutes ces précautions oratoires. Chelsea est...déclara Joyce.

- J'en viens au fait, l'interrompit à son tour le docteur avec gravité. L'examen montre que ta fille a des ganglions partout. Elle m'a indiqué quelques semaines auparavant avoir eu une plaie dans un endroit intime de son corps qui ne lui faisait pas mal. Aujourd'hui, elle est brûlante de fièvre et fatiguée avec une faible tension. Ta fille n'est plus une petite fille. Elle est atteinte d'une affection d'adulte... C'est comment dirais-je d'une MST, une maladie transmise par voie sexuelle, la syphilis, j'en ai peur, conclut-il, doucement.

- Ce n'est pas possible, Oncle Will, Chelsea n'a que seize ans et elle est encore, enfin vous voyez, pure... Ce doit être une erreur, ce n'est pas possible ! rétorqua Joyce devenue tremblante.

- Chelsea, tu dois, me dire avec qui tu as eu des relations sexuelles dernièrement, lui demanda le médecin en la regardant droit dans les yeux. C'est une question de santé publique. Il faut que l'autre personne... se fasse également examiner. C'est très sérieux.

Chelsea baissa les yeux, ne sachant pas comment répondre surtout en présence de sa mère qui la regardait avec insistance depuis les dernières minutes. Elle devint cramoisie des pieds à la tête. Elle n'avait jamais parlé de la chose avec sa mère, alors en public, devant l'oncle Will, ce n'était évidemment pas possible. Elle ne comprenait pas l'intérêt de faire des révélations de cette sorte. Sérieux mais pas si grave pensa-t-elle avec l'optimisme écervelé d'une adolescente. Comme une enfant butée, elle choisit de se taire. Elle était gênée d'être le point de convergence de ces deux regards habituellement si tendres. Sa mère lui enjoint de parler, l'oncle Will cessa d'être, comme à son habitude, charmant. Les sollicitations de part et d'autre se firent de plus en plus pressantes et brutales. La gravité des conséquences lui fut clairement expliquée, la démence, la cécité, la cardiopathie... Toutes ces maladies incroyables et pitoyables. La jeune Chelsea craqua alors soudainement. Le voile cachant une jeune fille sage et obéissante se leva d'un coup. Elle se mit à parler comme jamais on ne l'avait entendu le faire. Elle semblait déconnectée de la réalité du cabinet médical, parlant de manière saccadée comme si la mémoire morte livrait par bribes ce qu'elle ne pouvait à jamais effacer. Elle savait qu'un ordinateur peut restituer lorsqu'il est hors tension des données stockées. Elle se trouvait littéralement dans la même situation que ces appareils qu'elle utilisaient si souvent. Elle s'étonna qu'en cet instant ces pensées la conduisent dans le domaine technologique. Elle était probablement programmées pour cela ! La mémoire morte ! Ses souvenirs jaillirent automatiquement, mémoire d'un corps blessé et d'un esprit troublé. Un être en grande souffrance se confessa alors. Un silence se fit jour. Tous deux l'écoutaient avec attention. Le récit fut long entrecoupé de sanglots. Cela dépassait l'entendement... 

 

 

Repères : le thème de la mémoire, le feuilleton : dernière partie 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lizagrèce 30/10/2011 18:57



La semaine prochaine je serai à  Athènes - sans Internet- donc je lirai la suite de ce feuilleton dès mon retour... Je te dis cela pour pas que tu t'inquiètes de ne pas voir mon commentaire
habituel. Par contre, mon blog sera alimenté d'articles programmés et je serai contente  aussi de lire ce qu'on en dira 



Litteratus 31/10/2011 20:54



Bon voyage ! et à bientôt !



lizagrèce 30/10/2011 17:12



les aveux de cette jeune fille promettent d'être dramatiques  !



Litteratus 30/10/2011 18:35



Quel suspense !