Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La lueur des astres, Chateaubriand (René)

confession sous la lune Chateaubriand

repères : thème du ciel : étude

 

Une confession sous un ciel complice

Chateaubriand assigne aux astres un rôle primordial dès le début de son œuvre lorsqu'il organise la confession de René sous un ciel dégagé, favorable, appelé dans le langage des indiens de « lune des fleurs ».

L'aurore apparaît cependant et cette période de temps s'avère propice au dévoilement. Évidemment la question qui brûle les lèvres des deux témoins de la scène réside autour du point de savoir ce que peut bien signifier la présence d'un européen isolé du monde sous une telle latitude ?

Pour y répondre, le cadre de la confession intime nécessitait un spectacle touchant le cœur dans un théâtre abrité.

Mais de quelle manière le protagoniste de l'action va-t-il débuter son histoire ? Par le catalogue de ses malheurs familiaux, par l'exil hors du foyer paternel : une errance loin de chez lui qu'il connaîtra toute sa vie...

 

Les astres, déclencheurs d'émotions

D'une extrême sensibilité, René a toujours été attiré par le spectacle de la nature qui le ravit, véritable dérivatif à sa vie solitaire et triste. Dans ce contexte précis, les astres jouent le rôle de déclencheur d'émotions intenses, lesquelles sont difficilement contenues par ce jeune être, passablement neurasthénique.

C'est ainsi que les contrastes entre l'ombre et la clarté créent des impressions durables dans la mémoire du héros : « Je méditai sur ces monuments dans tous les accidents et à toutes les heures de la journée. Tantôt ce même soleil qui avait vu jeter les fondements de ces cités se couchait majestueusement à mes yeux sur leurs ruines ; tantôt la lune se levant dans un ciel pur, entre deux urnes cinéraires à moitié brisées, me montrait les pâles tombeaux. Souvent, aux rayons de cet astre qui alimente les rêveries, j'ai cru voir le Génie des souvenirs assis tout pensif à mes côtés. » (page 142*)

Il faut comprendre aussi que la présence des astres situe très précisément René dans l'univers et également dans le temps.  Le temps et l'espace d'une part et la petitesse de l'homme d'autre part ; Il comprend que : «  rien ne m'a donné la juste mesure des évènements de la vie, et du peu que nous sommes. » (page 145)

 

* les références seront données dans la bibliographie générale.

 

repères à suivre : l'étude : une élévation du cœur et de l'âme

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flora 19/02/2012 09:56


L'observation du ciel permet d'élever aussi notre réflexion et de nous rendre compte (un peu) de notre petitesse.


Condition indispensable: la solitude...

Litteratus 19/02/2012 19:57



élever vers ce que nous ne sommes pas et ce que nous pourrions être...