Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le roman policier mis en comédie musicale (Gaston Leroux et "le fantôme de l'opéra)

Les emprunts de la musique au registre littéraire se trouve dans le roman policier comme dans le fantôme de l'opéra écrit par Gaston Leroux et adapté, sous forme de comédie musicale, par Andrew Lloyd Webber.

 

fantôme, opéra, Leroux, Webber, musique, thème, emprunt, littérature

 

 

Repères : thème de la musique  : emprunts

Emprunts

Si la littérature s'est beaucoup inspirée de la musique, inversement cette dernière a puisé chez de nombreux auteurs le sujet de l'intrigue qu'elle a mis en notes. Dans les articles qui vont suivre, nous ferons des parallèles entre les deux arts :

Fantôme de l'opéra 

Ayant encore puisé dans le registre littéraire même policier, la Gazette vous propose de découvrir ce qu'un compositeur moderne de comédies musicales a tiré de l'œuvre de Gaston Leroux : le fantôme de l'opéra vu par Andrew Lloyd Webber.

Relisons les premières lignes du livre de l'écrivain français avant de découvrir la musique envoûtante de Webber.

***

« Le fantôme de l’Opéra a existé. Ce ne fut point, comme on l’a cru longtemps, une inspiration d’artistes, une superstition de directeurs, la création falote des cervelles excitées de ces demoiselles du corps de ballet, de leurs mères, des ouvreuses, des employés du vestiaire et de la concierge.

Oui, il a existé, en chair et en os, bien qu’il se donnât toutes les apparences d’un vrai fantôme, c’est-à-dire d’une ombre.

J’avais été frappé dès l’abord que je commençai de compulser les archives de l’Académie nationale de musique par la coïncidence surprenante des phénomènes attribués au fantôme, et du plus mystérieux, du plus fantastique des drames et je devais bientôt être conduit à cette idée que l’on pourrait peut-être rationnellement expliquer celui-ci par celui-là. Les événements ne datent guère que d’une trentaine d’années et il ne serait point difficile de trouver encore aujourd’hui, au foyer même de la danse, des vieillards fort respectables, dont on ne saurait mettre la parole en doute, qui se souviennent comme si la chose datait d’hier, des conditions mystérieuses et tragiques qui accompagnèrent l’enlèvement de Christine Daaé, la disparition du vicomte de Chagny et la mort de son frère aîné le comte Philippe, dont le corps fut trouvé sur la berge du lac qui s’étend dans les dessous de l’Opéra, du côté de la rue Scribe. Mais aucun de ces témoins n’avait cru jusqu’à ce jour devoir mêler à cette affreuse aventure le personnage plutôt légendaire du fantôme de l’Opéra.

Le fantôme de l'opéra, Gaston Leroux https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Fantôme_de_l’Opéra/Avant-propos

repère à suivre : Mallarmé/Debussy.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 30/10/2010 15:26



Il a un petit coté R&R par moment le fantôme mais bon ... le lyrique avec batterie, hein ... a+ Lit



Litteratus 31/10/2010 12:39



je pensais que ce côté rock t'aurait mieux convenu !



lizagrèce 28/10/2010 21:00



Au risque de te décevoir, le Père Noël non plus mais il ne faut pas l'ébruiter



Litteratus 29/10/2010 10:01



Merci pour l'information que je garde pour moi !!!



ASP 28/10/2010 13:54



Oeuvre fantastique, au propre comme au figuré, qui en a inspiré plus d'un, que ce soit en musique ou pour le grand écran !



Litteratus 28/10/2010 18:29



Les classiques ont du bon ...



lizagrèce 28/10/2010 13:37



N'empêhce que sous la plume de Gaston Leroux on y croit à ce fantôme



Litteratus 28/10/2010 18:26



Les fantômes n'existent pas ?