Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La littérature en mouvement : la révolution poétique (Aloysius Bertrand)

5282902632_053a7ece21.jpg

 

La ronde sous la cloche

Repères  : thème du Mouvement : présentation

Nous ne pouvions pas clore cette série d'articles sans avoir évoqué une autre forme de Révolution plus pacifique : une révolution poétique.

La Gazette vous propose de découvrir une poésie du XIXème siècle qui tranche par son caractère étrange et délibérément suranné : les références au Moyen-Âge fourmillent dans une ambiance fantastique et merveilleuse.

Entrons dans la ronde sous la cloche d'Aloysius Bertrand...

***

La Ronde sous la cloche

À M. Louis Boulanger, peintre.

C'était un bâtiment lourd, presque carré,
entouré de ruines et dont la tour principale, qui possédait
encore son horloge, dominait tout le quartier.

Fenimore Cooper

"Douze magiciens dansaient une ronde sous la grosse cloche de Saint-Jean. Ils évoquèrent l'orage l'un après l'autre, et du fond de mon lit je comptai avec épouvante douze voix qui traversèrent processionnellement les ténèbres.

Aussitôt la lune courut se cacher derrière les nuées, et une pluie mêlée d'éclairs et de tourbillons fouetta ma fenêtre, tandis que les girouettes criaient comme des grues en sentinelle sur qui crève l'averse dans les bois.

La chanterelle de mon luth, appendu à la cloison, éclata ; mon chardonneret battit de l'aile dans sa cage ; quelque esprit curieux tourna un feuillet du Roman de la Rose qui dormait sur mon pupitre.

Mais soudain gronda la foudre au haut de Saint-Jean. Les enchanteurs s'évanouirent frappés à mort, et je vis de loin leurs livres de magie brûler comme une torche dans le noir clocher.

Cette effrayante lueur peignait des rouges flammes du purgatoire et de l'enfer les murailles de la gothique église, et prolongeait sur les maisons voisines l'ombre de la statue gigantesque de Saint-Jean.

Les girouettes se rouillèrent ; la lune fondit les nuées gris de perle ; la pluie ne tomba plus que goutte à goutte des bords du toit, et la brise, ouvrant ma fenêtre mal close, jeta sur mon oreiller les fleurs de mon jasmin secoué par l'orage."

La ronde sous la nuit, Gaspard de la nuit, livre III, Alosyius Bertrand

 http://fr.wikisource.org/wiki/La_Ronde_sous_la_clocheAloysius Bertrand, Gaspard de la nuit - Livre III. 

 

  repères à suivre : l'étude du mois à suivre

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cristofol Michel 15/04/2011 21:32



Vous me faites découvrir là le texte poétique d'un auteur que je ne connaissais pas.



Litteratus 16/04/2011 18:11



Je suis contente !



Moâ 15/04/2011 11:14


Kikou ;-) Très intéressant! c'est avec plaisir que je valide ta demande d'inscription dans la communauté "vos blogs en parler". Bienvenue! Dans l'attente de lire rapidement tes articles dans cette
communauté, l'une des plus importantes d'overvlog avec + de 1400 blogueurs(ses), bien à toâ. Cordialement, à bientôt...


Litteratus 15/04/2011 13:16



Merci pour cet accueil ! à bientôt