Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La fin d'un songe (Scudéry)

 

47389749_000ddd7fe0.jpg

 

Un réveil brutal

(repères : thème de l'illusion : présentation)


Après avoir fait un songe si doux avec Marceline Desbordes-Valmore, il est temps de revenir avec la réalité.


Pour ce faire la Gazette Littéraire vous propose un sonnet de Georges de Scudéry, frère de l'illustre Mademoiselle de Scudéry qui vécut au 17ème siècle.

 

Officier avant de devenir Romancier, auteur dramatique, poète, il laisse une production importante tombée dans l'oubli désormais.


De lui, Voltaire aura ce commentaire acide : « Son nom est plus connu que ses ouvrages ».

(pour aller plus loin http://www.academie-francaise.fr/immortels/base/academiciens/fiche.asp?param=55)

 

Dans le sonnet de ce jour, on assiste à un songe là encore enchanteur, mais ce dernier va se rompre brutalement...

***

"Ô prodige étonnant et difficile à croire,
Enfin je vois Philis, sans haine, et sans orgueil ;
Après un long combat, j'emporte la victoire,
Et l'on voit mon triomphe, au bord de mon cercueil.
Ses yeux tout rayonnants de splendeur et de gloire,
Comme un faible nuage ont dissipé mon deuil ;
De l'orage passé, j'ai perdu la mémoire,
Et j'ai trouvé le port, où je crus un écueil.
D'un regard favorable et tout rempli de charmes,
Cet astre de mes jours vient essuyer mes larmes,
Et de cette douceur je suis émerveillé :
Sa froideur se réchauffe à l'ardeur de ma flamme ;
Elle m'offre son cœur, en recevant mon âme ;
Mais hélas c'est un songe, et l'on m'a réveillé."
Sur un songe, George de Scudéry
http://fr.wikisource.org/wiki/Sur_un_songe
Repères à suivre : présentation : Et si la vie n'était qu'un songe ? (Caldéron)

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article