Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Le feuilleton (2) : tempête autour de l'empreinte carbone

  2761523718_6cb473c5f1.jpg

Repères : hors-série : le feuilleton

 

Résumé de l'article précédent : le 5 décembre 2011, Nathan Frémont écoute avec son beau regard d'enfant candide la leçon de Mademoiselle Lang. Il est question de la protection de l'environnement. Le débat s'anime dans cette classe de maternelle et on en vient à parler de l'empreinte carbone, terme qui fait forte impression sur le jeune enfant à l'intelligence précoce.

 

***

Dès la fin de la classe, le jeune Nathan entreprit le jeune étudiant qui venait le chercher habituellement, dès la sortie de l'école, sur le sujet qui lui tenait à cœur. Emmanuel, tu sais ce que c'est que l'empreinte carbone ? Celui-ci, un brin surpris, compléta l'information donnée par Mademoiselle Lang. La conversation alla bon train jusqu'à la maison située au fond d'une impasse, logée dans un ancien atelier de tanneur transformé en loft. Tout en cheminant, l'enfant ne perdait pas une miette des propos relatifs aux conséquences désastreuses des déplacements de l'homme. Ce sujet le passionna du goûter jusqu'au bain. Fatigant !  C'est donc sans regret que le baby sitter, exaspéré, laissa l'enfant à la garde de sa mère.

 

Jolie femme brune aux yeux bleu limpide, âgée de trente-cinq ans, directrice du marketing, Geneviève Frémont ne parut nullement surprise par le sujet d'interrogation de son enfant unique. Le seul qu'elle désirait mettre au monde. Son chef d'œuvre. L'enfant parfait, sur tous les plans ! Elle voyait en lui le prolongement de sa propre personnalité. La précocité de son fils semblait le fruit légitime du travail inlassable qu'elle avait entrepris dès son plus jeune âge. Un enfant, c'est une éponge. Il ne demande qu'à apprendre ! Encore faut-il le forcer à se poser de bonnes questions ! C'est l'art de l'éducation ! Nathan entra sans difficulté dans l'approche éducative toute personnelle de sa mère. 

Les exigences de son père n'étaient pas moins ambitieuses. Guillaume Frémont, avocat spécialisé en droit pénal, percevait lui aussi en son fils le juste reflet de sa propre image. Nathan prend les choses à cœur, il déteste l'injustice comme moi. Il y a tant de motifs d'indignation ! avait-il l'habitude de dire sentencieusement devant une tablée de convives. Mon fils, voilà une bonne graine d'avocat à venir ! Là encore l'enfant répondait aux aspirations de son père.

 

C'est ainsi qu'en ce 5 décembre 2011, la famille Frémont se retrouva à dîner avec le sujet de prédilection du moment, l'empreinte carbone. Soudain, le jeune Nathan dans un de ses moments de fulgurance, se mit à poser une question qui alliait ses deux préoccupations du moment -la pollution et Noël- à la candeur de l'enfance. Au fait, quelle est l'empreinte carbone du Père Noël ? Geneviève chercha bien à répondre quelque chose mais pour une fois elle fut interdite. Son fils ne cesserait jamais de l'étonner ! Voilà une question intelligente ! Que lui répondre de manière censée ? Son mari, Guillaume avec son esprit d'à-propos la devança : il lui expliqua pourquoi le Père Noël n'était pas concerné par la destruction de la couche d'ozone. L'explication prit du temps. L'enfant écouta avec passion. En conclusion, on lui rappela que l'illustre personnage ne venait que pour gâter les enfants sages. Levant les yeux au ciel, Geneviève lui coupa la parole devant l'extrême puérilité de ses propos. Enfin Guillaume, tu ne peux pas dire cela, la vérité nous oblige à dire que même le Père Noël a une empreinte carbone ; forcément même ! Comment veux-tu qu'il en soit autrement avec son  traîneau et ses rennes ? Le déplacement du Père Noël est un facteur de déséquilibre de l'écosystème au même titre que les autres. Mais il faut bien comprendre, Nathan, qu'il pollue bien moins que les avions et les voitures. Son équipage est évidemment plus propre. Voilà pourquoi, il est admis par tous que le Père Noël est celui qui respecte le plus l'environnement. 

 

Mais Nathan qui mangeait sa salade ne se laissa pas convaincre par la facilité des arguments de ses parents.

Selon lui, le Père Noël, son idole, participait au grand dérèglement du climat et des saisons. Il ne respectait pas la couche d'ozone en se promenant ainsi dans tout l'univers. Peu importe qu'il pollue moins, il abîmait lui aussi le monde. Il n'en démordait pas. Il finit par déclarer à la cantonade qu'il se passerait cette année de cadeaux et qu'il entendait lui écrire pour lui expliquer ses motifs. Geneviève Frémont qui avait acheté d'ores et déjà les cadeaux de son fils en fut légèrement dépitée. Elle finit par s'irriter de ce qu'elle considérait comme un enfantillage. Elle chercha vainement à raisonner son fils. Celui-ci n'entendait plus rien, buté comme un âne. L'enfant se mit à pleurer. Guillaume que la conversation avait cessé de charmer déclara qu'il n'y avait qu'à coucher l'enfant. Ce dernier était en effet à bout de nerfs. On le mit au lit. La tension du repas et la réaction de l'enfant avaient mis tout le monde de mauvaise humeur.

Que ferait-on des cadeaux de Noël pensa Geneviève ? Le père Noël, un sujet de conflit dans les familles, on aura décidément tout vu !

 

 

Repères à suivre : le feuilleton : lorsque la magie de Noël a disparu

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michel Cristofol 27/12/2011 09:19


Un enfant unique baignant dans un milieu intellectuel et à qui l'on s'adresse comme si c'était un véritable adulte, pas étonnant qu'on en fasse un surdoué pour son plus grand malheur ! Il
convient d'éveiller l'enfant, de répondre à ses questions, mais en aucun cas de le pousser de trop loin pour en faire un surdoué. D'où l'on peut déjà constater sans surprise et comprendre le
résultat exposé dans ce feuilleton de circonstances, alors que la fête, le bonheur paraissent devoir être quelque peu compromis. A suivre donc ... Le Père Noël serait-il donc une véritable ordure
?

Litteratus 27/12/2011 16:58



Là est la question...


Merci à vous de suivre mon modeste feuilleton. Amitiés