Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La farce du monde, divertissement suprême (Eggis)

La farce du monde, divertissement suprême (Eggis)


Repères : thème du divertissement : présentation générale

Le monde est un divertissement à lui seul et il ne manque pas de ravir l'auteur de ce court poème qui nous prend littéralement de court avec son intitulé à l'emporte-pièce ! Me tuer -Allons-donc !

Le ton de cette œuvre est volontiers caustique et ce type d'humeur (ou d'humour) n'est pas souvent présenté dans ces colonnes.

 

Une omission aujourd'hui réparée par ce poète suisse (1830 – 1867) :

 

***




"Me tuer ? — J’aime mieux, en cachant mon ulcère,
Au travers des humains que le destin lacère,
Poursuivre mon chemin le scepticisme au cœur,
Et jeter aux passants mon sourire moqueur.

Le globe où pleure et rit la comédie humaine
Vaut bien jusqu’à la fin, ma foi ! qu’on s’y promène ;
Je ne quitterai pas ma place du balcon :
Je veux boire mes jours jusqu’au dernier flacon ;
Marcher sans me salir dans cette fange immonde,

Et rire jusqu’au bout de la farce du monde !


Voyages aux pays du cœur, Étienne Eggis


http://fr.wikisource.org/wiki/Me_tuer_%3F_%E2%80%94_Allons_donc_!

Repères : présentation générale : la cruauté de certains divertissements

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 12/06/2012 22:37


Je ne connais pas du tout cet auteur


http://maisondeliza.over-blog.fr

Litteratus 14/06/2012 19:54



je vais te faire un aveu, moi non plus il ne m'était pas connu...