Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

 

6372782865_644bdcafd7.jpg


Moralisation du marché par la sanction

(Repères : thème du commerce dans la littérature)

 

Après avoir vu que la Littérature a fait la part belle au rôle du crédit dans le commerce, découvrons les lois du commerce édictées par un professionnel sérieux et avisé : César Birotteau, parfumeur de son métier qui connaîtra une ascension professionnelle phénoménale avant de sombrer dans la faillite la plus complète...


Dans l'extrait qui est proposé, César Birotteau s'aperçoit que le prêt qu'il a accordé à voisin ne lui sera pas remboursé du fait de la déconfiture du commerçant.

 

Il en vient alors à prôner la moralisation du marché par la sanction. Un ton docte et sans appel dont il se souviendra aux pires heures de sa banqueroute...



***

" La loi actuelle n'est point suivie, dit César exaspéré ; sur cent négociants, il y en a plus de cinquante qui sont de soixante-quinze pour cent au-dessous de leurs affaires, ou qui vendent leurs marchandises à vingt-cinq pour cent au-dessous du prix d'inventaire, et qui ruinent ainsi le commerce.

- Monsieur est dans le vrai, dit Molineux, la loi actuelle laisse trop de latitude. Il faut ou l'abandon total ou l'infamie.

- Eh ! diantre, dit César, un négociant, au train dont vont les choses, va devenir un voleur patenté. Avec sa signature, il peut puiser dans la caisse de tout le monde.

- Vous n'êtes pas tendre, monsieur Birotteau, dit Lourdois.

- Il a raison, dit le vieux Ragon.

- Tous les faillis sont suspects, dit César exaspéré par cette petite perte qui lui sonnait aux oreilles comme le premier cri de l'hallali à celles d'un cerf. "

Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau, chapitre II, Balzac
http://fr.wikisource.org/wiki/Histoire_de_la_grandeur_et_de_la_d%C3%A9cadence_de_C%C3%A9sar_Birotteau_-_Chapitre_II._C%C3%A9sar_aux_prises_avec_le_malheur

Repères à suivre : thème du commerce dans la littérature
: les montages financiers
Tag(s) : #Vers et prose