Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La distraction : le vol de la Joconde (Ponchon)

Le 21 août 1911 disparaît La Joconde, l'affolement va rapidement avoir lieu. La presse s’interroge et la Police  finit par arrêter notamment le célèbre poète Guillaume Apollinaire. Gabriel d'Annunzio s'accuse du vol. Mais ce n'est que deux ans plus tard que l'œuvre, soustraite par un italien Vincenzo Peruggia, sera retrouvée à Florence et restituée au Louvre.

vol de la joconde, 1911, louvre, Apollinaire



Repères : thème du divertissement : présentation générale

Après avoir vu que les divertissements pouvaient être quelquefois cruels, intéressons-nous dès aujourd'hui à une autre acception du mot divertissement : divertir, ravir quelque chose à autrui.  Il sera question dans les trois articles à venir de soustractions frauduleuses.

Le vol de la Joconde

La Gazette Littéraire a puisé aujourd'hui dans un célèbre fait divers qui a mis aux prises la littérature avec la peinture. Redécouvrons l'insolite histoire du vol de la Joconde.
Le 21 août 1911 disparaît le célèbre tableau de Léonard de Vinci. Nul ne sait où est passée l'œuvre du maître. L'affolement va rapidement avoir lieu. La presse s’interroge sur l'incurie du Musée du Louvre. 

"Dès qu’il sut que la Joconde,
La merveille sans seconde (?)
Du Louvre avait disparu,
Lépine*, avec sa cohorte
De sbires de toute sorte,
Aussitôt est accouru,

Suivi de Monsieur Homolle,**
Œil inerte et jambe molle,
Et de Dujardin-Beaumetz,***
Qui des Beaux-Arts est le prince,
Et revenu de province
Tout exprès par train express.

Et puis ce fut Bénédite.****
Et quand toute cette élite,
Y compris Steeg et Hamard,
Fut devant le panneau vide,
Elle demeura stupide,
Dardant des yeux de homard.

« Ah ! mon Dieu ! Quel vol macabre !
Voilà qui m’abracadabre
— Disait Dujardin-Beaumetz,
En son langage d’esthète —
C’est à se mâcher la tête !
O tempora ! o mores ! »


(...)
La Muse au cabaret, Raoul Ponchon, LE VOL DE LA « JOCONDE »
Librairie Charpentier et Fasquelle, 1920 (pp. 234-237).
http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Vol_de_la_Joconde

*préfet de police
** le directeur du Louvre qui démissionnera
***le directeur de l'administration des Beaux-Arts
****conservateur des antiquités égyptiennes

Le poème montre l'affolement général qui a lieu autour de la révélation du vol de la Joconde dont il ne resta sur place que le cadre...

La Police qui n'a pas de piste finit par arrêter des suspects et notamment le célèbre poète Guillaume Apollinaire.

Pourquoi ce poète ?

Apollinaire

Apollinaire est accusé de complicité de vol par recel de statuettes phéniciennes volées au Louvre par l'homme dont il employa les services, Géry Pieret.

Aventurier belge, ce dernier est hébergé par le poète qui en fait un des personnages d'une de ses nouvelles.

Cette proximité avec cet homme sulfureux vaut six jours d'emprisonnement à la prison de la santé à Paris en septembre 1911.

Cet épisode est retracé dans Alcools :

"Avant d’entrer dans ma cellule
Il a fallu me mettre nu
Et quelle voix sinistre ulule
Guillaume qu’es-tu devenu


Le Lazare entrant dans la tombe
Au lieu d’en sortir comme il fit
Adieu adieu chantante ronde
Ô mes années ô jeunes filles:

extrait Alcools, À la santé

https://fr.wikisource.org/wiki/%C3%80_la_Sant%C3%A9

 

Une pétition de soutien à Apollinaire est signée par de nombreux peintres et poètes, qui dénoncent un « scandale ». Il faut attendre 1912 pour qu'un non lieu soit rendu en sa faveur.

 

Restitution


Ce n'est que deux ans plus tard que l'œuvre sera retrouvée à Florence soustraite par un italien Vincenzo Peruggia et ainsi restituée au Louvre.

sources : 

http://vincent.giverne.free.fr/prison.htm
 

repères à suivre : le vol en bande

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

roymodus 08/08/2012 10:07


Le vol de la Joconde - Didier Bontemps, Jean Yves Le Naour - roymodus


21 août 1911, vers sept heures du matin, un individu vêtu d’une blouse blanche dérobe le tableau le plus célèbre du monde au beau milieu du musée du Louvre. La Joconde a disparu !


Pour retrouver le chef d’œuvre que son auteur Léonard de Vinci, avait cédé par testament à la France depuis 1519, le célèbre Préfet Lépine apporte son concours à l’enquête en la confiant au plus
fin limier du pays, le commissaire Vaud.


Sur fond de préparation de la Grande Guerre, commence alors l’histoire la plus drôle, la plus loufoque, la plus rocambolesque - et malheureusement véridique - des annales de la Police française.
Parce qu’il n’a aucune piste, le commissaire Vaud soupçonne le monde entier ; tour à tour l’Allemagne, les Belges, l’Argentine, L’Italie, les milliardaires Américains, les Juifs, les
journalistes et surtout ces deux métèques de la bohème que sont Pablo Picasso et Guillaume Apollinaire.


Toutes ces pistes ne tiendront ni à fer ni à clou ! Ne reste du clou de la collection du Louvre que quatre clous de fixation.


Mona Lisa échappe à tous.


Un récit histori-cocorico-hystérique ...


http://www.roymodus.com/257-le-vol-de-la-Joconde


http://www.roymodus.com/559-Book-TV-Le-vol-de-la-Joconde


phylactérement vôtre

Litteratus 08/08/2012 20:11



Passionnant !!!