Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La deuxième demande du prince heureux (Oscar Wilde)

 

prince heureux Oscar Wide, 2e demande

 

Repères : hors-série de l'hiver : le Prince Heureux (O. Wilde)

 

Interpellation

Dans l'article précédent, il a été montré la rencontre entre la statue du Prince Heureux revêtue de couches d'or et richement sertie de rubis et de saphirs qui est dotée du langage et de la sensibilité la plus exquise et d'une hirondelle un peu égoïste.

Le Prince interpelle l'oiseau et lui demande de porter le rubis de son épée à un pauvre enfant pauvre et malade. L'hirondelle éprouve un sentiment de bienfait. Mais elle doit partir et rejoindre ses camarades en Égypte.

 

***

"Quand la lune se leva, elle retourna à tire d'ailes vers le Prince Heureux.
- Avez-vous quelques commissions pour l'Egypte? lui cria-t-elle. Je suis sur mon départ.

- Hirondelle, Hirondelle, petite Hirondelle ! dit le Prince, ne resterez-vous pas avec moi encore une nuit ?

- On m'attend en Égypte, répondit Hirondelle. Demain mes amies s'y envoleront vers la seconde cataracte. Là l'hippopotame se couche parmi les joncs et le Dieu Memmon se dresse sur un grand trône de granit. Toute la nuit il guette les étoiles, et, quand l'étoile du matin brille, il pousse un cri de joie et ensuite il se tait. A midi, les lions-jaunes descendent boire au bord du fleuve. Ils ont des yeux comme des aigues marines vertes et
leurs rugissements sont bien plus éclatants que les rugissements de la cataracte.

-Hirondelle, Hirondelle, petite Hirondelle, dit le Prince, tout là-bas de l'autre côté de la ville, je vois un jeune homme dans un grenier. Il est penché sur un bureau couvert de papiers et; dans un verre à côté de lui, il y a un bouquet de violettes fanées. Sa chevelure est brune et frisée. Ses lèvres sont rouges comme des grains de grenade. Il a de grands yeux rêveurs. Il s'efforce de finir une pièce pour le directeur du théâtre, mais il a trop froid pour écrire davantage. Il n'y a pas de feu dans le galetas et la faim l'a abattu sans forces.
- Je demeurerai encore une nuit avec vous, dit l'Hirondelle, qui avait réellement un bon
cœur. Dois-je lui porter un autre rubis ?

-Hélas je n'ai plus de rubis, dit le Prince. Mes yeux sont la seule chose qui me reste. Ce sont de rares saphirs qui furent rapportés des Indes il y a un millier d'années. Arrachez l'un d'eux et prenez-le pour lui. Il le vendra à un joaillier. Il achètera de quoi se nourrir et de quoi se chauffer et finira sa pièce.

- Cher Prince, dit l'Hirondelle, je ne puis faire cela. Et elle se mit à pleurer.
- Hirondelle, Hirondelle, petite Hirondelle dit le Prince. Faites ce que je vous commande.
Alors l'Hirondelle arracha l'œil du Prince et s'envola vers le galetas de l'étudiant.
Il était facile d'y pénétrer, car il y avait un trou dans le toit.

L'Hirondelle y entra comme un trait et sautilla par la pièce.

Le jeune homme avait la tête plongée dans ses mains. Il n'entendit pas le trémoussement des ailes de l'oiseau et, quand il releva la tête, il vit le beau saphir couché sur les violettes fanées.
- Je commence à être apprécié, s'écria-t-il. Ceci vient de quelque riche admirateur. Maintenant je puis finir ma pièce.

Et il semblait tout à fait heureux.

Le jour suivant, l'Hirondelle s'envola vers le port.

Elle se reposa sur le mat d'un grand navire et contempla les matelots qui balaient d'énormes caisses hors de la cale avec des cordes

Ah-hisse criaient-ils à chaque caisse qui arrivait sur le pont.

-Je vais en Egypte, leur cria l'Hirondelle.

Mais personne ne prenait garde à elle et, quand la lune se leva, elle retourna vers le Prince Heureux."

 

Repères à suivre : la troisième demande du Prince Heureux (Wilde)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article