Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La déclaration d'amour (Sand)

 

7683561422_bb32709b6c.jpg

 

Repères : thème du mariage : présentation

 

Du côté de chez Musset

Après avoir vu la demande en mariage émanant d'un homme esseulé et malade d'une part et d'autre part, d'une femme en mal de statut social, voyons aujourd'hui une vraie déclaration d'amour.

 

La Gazette Littéraire a déjà publié dans ses colonnes un très beau document qui est souvent consulté par ses lecteurs. Il s'agit non de fiction, mais de réalité : vous avez la possibilité de découvrir, si vous ne la connaissez pas, la déclaration sensible et aussi un peu maladroite de Musset à George Sand en date du 29 juillet 1833 par laquelle il déclare avoir " quelque chose de bête et de ridicule à vous dire."

 

Du côté de chez Sand

Aujourd'hui, nous laisserons Musset pour découvrir chez George Sand ce moment de pur dévoilement. Pour ce faire, nous irons dans la fiction.

Retrouvons l'univers de La mare au diable : Germain, veuf, finit par ouvrir son cœur à Marie, la petite bergère...

Dans cet extrait, le champ lexical est celui de la mort et de la souffrance.

 

Se déclarer ou se mettre à vif ....

***

  "Pauvre petite fille, tu as bon cœur, je le sais ; mais tu ne m’aimes pas, et tu me caches ta figure parce que tu crains de me laisser voir ton déplaisir et ta répugnance. Et moi, je n’ose pas seulement te serrer la main ! Dans le bois, quand mon fils dormait et que tu dormais aussi, j’ai failli t’embrasser tout doucement. Mais je serais mort de honte plutôt que de te le demander, et j’ai autant souffert dans cette nuit-là qu’un homme qui brûlerait à petit feu. Depuis ce temps-là j’ai rêvé à toi toutes les nuits. Ah ! comme je t’embrassais, Marie ! Mais toi, pendant ce temps-là, tu dormais sans rêver. Et, à présent, sais-tu ce que je pense ? c’est que si tu te retournais pour me regarder avec les yeux que j’ai pour toi, et si tu approchais ton visage du mien, je crois que j’en tomberais mort de joie. Et toi, tu penses que si pareille chose t’arrivait, tu en mourrais de colère et de honte !"

 

La mare au diable, Sand,

 

http://fr.wikisource.org/wiki/La_Mare_au_Diable/17

 

 

Repères : présentation : Les considérations sociales (La Fontaine)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

arwa charif 05/04/2013 18:08


de nouveau vous nous avez offrert la chance d'aller à la rencontre de Musset et de Sand;combien emblématiques leur vie et leurs écrits...j'ai eu la chance de tracer le chemain de Musset en
analysant ses poèmes combien boulversants et je crois avec votre extrait ''déclaration d'amour'' vous m'avez donné raison car lors du débat qui a suivi l'exposé j'ai bel et bien défendu l'amour
de Musset qu'il portait pour Sand ;elle le dit et l'explique dans l'extrait...


Merxi d'exister  

Litteratus 06/04/2013 19:51



C'est moi qui vous remercie pour tous vos encouragements !



Parisianne 05/04/2013 09:20


Bonjour,


Belles délcarations, je viens de relire celle de Musset également, qui montrent la mise en danger de l'amour naissant. C'est un plaisir de lire ces belles tournures.
Bonne journée
Anne

Litteratus 06/04/2013 19:50



Ces déclarations sont en effet très belles ! Amitiés