Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La condamnation de la guerre (Fénelon)

 

Caractère funeste de la guerre

(Repères : thème de la guerre : présentation)

Après avoir vu précédemment la glorification de la guerre sous la plume de Michelet, découvrons ensemble un autre son de cloche, celui de la vibrante condamnation.

La fin des combats fait naître des appels à la paix lorsque cette dernière ne fait pas l'objet de traités d'amitié souvent peu respectés. Une guerre en entraîne souvent une autre...

Il reste que divers auteurs ont condamné sans appel la guerre au nom de principes moraux et éthiques.

Il vous est proposé de lire la dénonciation de Fénelon qui propose de circonscrire la guerre aux seules extrémités de la défense du territoire...

***

"La guerre est un mal qui déshonore le genre humain : si l'on pouvoit ensevelir toutes les histoires dans un éternel oubli, il faudroit cacher à la postérité que des hommes ont été capables de tuer d'autres hommes. Toutes les guerres sont civiles ; car c'est toujours l'homme qui répand son propre sang, qui déchire ses propres entrailles. Plus la guerre est étendue, plus elle est funeste : donc celle des peuples qui composent le genre humain est encore pire que celle des familles qui troublent une nation. Il n'est donc permis de faire la guerre que malgré soi, à la dernière extrémité, pour repousser la violence de l'ennemi."

 

 Dialogues des morts/ Dialogue 17 Fénelon http://fr.wikisource.org/wiki/Dialogues_des_morts/Dialogue_17

 

repères à suivre : présentation : le Renouveau

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article