Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

L'instant d'une journée à Londres (V. Woolf)

L'instant d'une journée à Londres (V. Woolf)

 

 

Repères : thème de soi : l'étude


Une banale journée d'été londonienne

L'incipit du roman débute ainsi : « Mrs Dalloway dit qu'elle se chargerait d'acheter les fleurs ». Le chef d'œuvre de Virginia Woolf se résume en effet à sa plus simple expression : en juin 1923, Mrs Dalloway, âgée de cinquante-deux ans, épouse d'un député conservateur, se prépare à la réception mondaine qu'elle donne le soir même. Elle décide de commander ses fleurs dans une boutique de Bond Street, en plein centre de Londres. Ses pensées l'entraînent alors, de manière décousue, dans une longue introspection.

 

L'émergence d'un discours intérieur

Le monologue intérieur de Clarissa Dalloway concerne différents sujets qui lui passent par la tête. En premier lieu, c'est bien son physique qui occupe ses pensées durant cette journée d'été. Déambulant dans les rues, elle ressent une curieuse sensation :

« (…) ce corps, malgré tout ce qu'il savait faire, lui paraissait inexistant totalement inexistant. Elle avait le sentiment fort bizarre d'être invisible ; pas vue, pas connue ; (…) et on était Mrs Dalloway ; même plus Clarissa, non on était Mrs Richard Dalloway. » (page 71). L'emploi du on dépersonnalise cette femme dont les pensées nous la rendent au contraire unique dans toute sa singularité. Cette « transparence » qu'elle ressent au contact du regard posé par la foule sur elle tranche totalement avec l'intensité de son discours intérieur qui nous la livre jusque dans ses pensées les plus intimes (sa famille, ses amis, ses amours, sa sexualité...)


Ses réflexions la conduisent à revisiter de manière décousue son passé. Elle évoque son ancien amour, Peter, qui s'annonce à Londres ; elle considère la position avantageuse qu'elle occupe désormais dans la société ; elle pense aussi à son entourage sur lequel elle pose un jugement sans complaisance. Tout en marchant dans la rue, Clarissa Dalloway s'abîme dans son monde intérieur. Ce monologue sera interrompu par d'autres paroles intimes émanant de simples passants ou de proches de l'héroïne.

Pour la clarté de l'étude, il sera mis en relief les pensées de trois des principaux protagonistes de l'action : Mrs Dalloway, Septimus Warren Smith et Peter Walsch.

 

Repères à suivre : l'étude : des monologues intérieurs en cascade

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Arthenice 18/03/2013 20:05


Ah Mrs Dalloway, personnage fascinant et désespéré si bien évoqué dans le sombre film The Hours!

Litteratus 21/03/2013 13:27



Je te remercie de m'avoir permis de faire le lien entre ce livre et sa libre adaptation cinématographique. Amitiés


http://www.gazettelitteraire.com/article-l-adaptation-de-mrs-dalloway-au-cinema-116390512.html