Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

L'exercice du pouvoir par la révolution poétique (Crevel)

Repères : thème du pouvoir : représentation dans la littérature

3715333857_c85a757423.jpg

 

Quittons les affaires de la cité pour revenir au monde des lettres. Mais ce monde n'est pas de tout repos. Prenons par exemple l'hypothèse d'une révolution poétique, les mots jouent un rôle... politique.

Pour étayer cette idée, la Gazette vous entraîne dans l'avant dernier article de notre petite "monographie" vers un courant littéraire du début du XXème siècle : le surréalisme.

La révolution poétique du surréalisme veut porter l'action politique par les mots et par l'image.

Retrouvons les mots dans le résumé d'une conférence intitulée Le surréalisme au service de la révolution..

***

« Le surréalisme : pas une école, un mouvement, donc ne parle pas ex cathedra mais va y voir, va à la connaissance, à la connaissance appliquée, à la Révolution. (Par un chemin poétique.) Lautréamont avait dit : La poésie doit être faite par tous. Non par un. Éluard a commenté ainsi cette phrase : La poésie purifiera tous les hommes. Toutes les tours d’ivoire seront démolies.

Il n’y a pas, il ne peut pas y avoir de neutralité poétique.

Le surréalisme a mis les pieds dans le plat de l’opportunisme contemporain, c’est-à-dire l’assiette au beurre (enquêtes sur l’amour, le suicide, déclaration antifrançaise lors de la guerre du Riff, les tracts à l’occasion de l’exposition coloniale, de l’incendie des couvents espagnols par les révolutionnaires).

Le surréalisme s’attaque aux problèmes qui ne sont éternels que par la peur éternelle qu’ils n’ont cessé d’inspirer à l’homme. » (…)

Le surréalisme au service de la révolution n°3, René Crevel

http://fr.wikisource.org/wiki/R%C3%A9sum%C3%A9_d%27une_conf%C3%A9rence

Repères à suivre : thème du pouvoir : l'exercice du pouvoir par l'Absurde

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 24/01/2012 20:50


C'est comme tu le veux - endroit -envers- envers - endroit

Litteratus 25/01/2012 18:45



chouette !



lizagrèce 23/01/2012 21:32


Si le surréalisme était une école ce ne pourrait être le surréalisme

Litteratus 24/01/2012 20:23



une école sans être école, si je te suis bien ou l'inverse !



flora 15/01/2012 20:08


Etonnant mouvement réactif, ce qui prouve que la création et ses bouleversements sont toujours miroirs de leur temps...

Litteratus 17/01/2012 11:49



Le pouvoir des mots : ces derniers sont plus forts que l'action toujours plus lente à mettre en œuvre. Que dire lorsque la parole "politique" ne revêt plus de sens ?