Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

L’association internationale des travailleurs (Zola)

L’association internationale des travailleurs (Zola)

Justice sociale : du rêve à son organisation

Repères : thème de l’industrie : présentation

Un idéal à portée de mains

Après la révolte des canuts, il faut en venir désormais à l’organisation des ouvriers pour la défense de leurs droits. La littérature s’est mise en devoir de témoigner de cette volonté d’affirmation de l’ouvrier dans le processus économique. Il ne fallait que Zola au XIXème siècle pour oser reprendre l’histoire des luttes ouvrières dans son roman, Germinal.

Dans l’extrait qui vous est proposé, Lantier invite ses amis à entrer dans l’Internationale des travailleurs : un idéal à portée de mains, celle d’une vie où la justice sociale s’imposerait enfin…

 

***

"Mais Étienne s’enflammait. Toute une prédisposition de révolte le jetait à la lutte du travail contre le capital, dans les illusions premières de son ignorance. C’était de l’Association internationale des travailleurs qu’il s’agissait, de cette fameuse Internationale qui venait de se créer à Londres. N’y avait-il pas là un effort superbe, une campagne où la justice allait enfin triompher ? Plus de frontières, les travailleurs du monde entier se levant, s’unissant, pour assurer à l’ouvrier le pain qu’il gagne. Et quelle organisation simple et grande : en bas, la section, qui représente la commune ; puis, la fédération, qui groupe les sections d’une même province ; puis, la nation, et au-dessus, enfin, l’humanité, incarnée dans un Conseil général, où chaque nation était représentée par un secrétaire correspondant. Avant six mois, on aurait conquis la terre, on dicterait des lois aux patrons, s’ils faisaient les méchants."

 

Germinal, Zola

http://fr.wikisource.org/wiki/Germinal/Partie_III

repères à suivre : présentation : la littérature industrielle (Sainte-Beuve)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 15/04/2014 21:16

Et il faudra attendre le début du 20e siècle pour que soit reconnue la liberté syndicale .