Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

L’amour au grand jour (Noëlle Chatelet)

Le grand L’amour au soir de sa vie

Repères : thème de la vieillesse : l’étude

Résumé : Il a été indiqué dans l’article précédent que l’étude de ce mois portera sur la vieillesse, un âge d’or. Il sera proposé de lire deux ouvrages dissemblables mais qui ont pour originalité de conjuguer la vieillesse et l’amour :

  • L’amour aux temps du choléra, roman publié en 1985 par Gabriel Garcia Marquez,
  • La femme coquelicot, roman publié en 1997 par Noëlle Chatelet.

 

Il sera question de savoir comment nos deux héroïnes vont répondre à cet amour au crépuscule de leur vie.

Après avoir mis en évidence dans L’amour aux temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez que « c’est la vie qui n’a pas de limites », il nous appartient de voir si cette vérité se vérifie dans la femme coquelicot de Noëlle Chatelet. Dans ce roman, Marthe, une veuve, fait la rencontre d’un vieil homme qui lui fait la cour. Elle redécouvre les plaisirs de la vie ; elle expérimente la joie d’une vie à deux, l’union des corps et des âmes. Ce bonheur serait sans mélange si l’entourage familial n’émettait pas des réserves…

***

Le rouge coquelicot

L’éveil des sens pousse Marthe à changer de décor. Elle aime le rouge coquelicot. Elle change de tenue vestimentaire. La couleur entre dans sa vie devenue plus vive. Le coquelicot est la « fleur du désir » (page 77). Ce changement ne passe évidemment pas inaperçu auprès de sa famille. La vieille femme se fait moins disponible pour ses proches habitués à ce qu’on réponde à leurs moindres besoins. Effarés, ils comprennent que la vieille dame a fait une rencontre.

 

Mais la perplexité et la gêne assaillent les enfants de Marthe. A son âge, ce n’est pas raisonnable ! Cet amour au soir de sa vie n’est pas du goût de tous. Cela paraît tellement hors du commun. Cette situation ne peut durer. Il faut à Marthe le courage de réunir les deux pans de sa vie. Sa petite-fille aura cette audace magnifique.

 

La réunion de famille

Félix est ainsi convié à rencontrer la famille de Marthe. L’évènement est pour tous d’importance :

« Cependant malgré cette joie non feinte, il y a de l’indéfinissable dans ce goûter, différent des autres goûters. Il plane sur lui une sorte d’expectative, d’attente ineffable de chacun à chaque instant. » (page 127) Le vieil homme fait rapidement la conquête de l’assemblée qui assiste médusée à l’épanouissement de cet amour au soir d’une vie. Pour Marthe, une nouvelle découverte s’impose :

« D’être à la fois mère, grand-mère et amante semble si simple, si évident. » (page 132) Avec la bénédiction de tous, les deux amants mettent au point des projets de voyage et de découvertes : « ils sont à l’âge où la mort n’effraie pas, au moment de la vie où elle fait partie de la vie, familière, presque amie. » (page 106) l’intensité de leur amour est à son comble…

 

Repères à suivre : l’étude : sa synthèse.

Commenter cet article