Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

L'amant de Lady Chatterley (DH Lawrence)

 

  L'amant de Lady Chatterley (DH Lawrence)

 

 

 

repères : tour d'Angleterre : Nottinghamshire

 

Une œuvre interdite en Grande-Bretagne

Quittons Robin des Bois, notre héros médiéval pour une héroïne qui a défrayé la chronique : il s'agit de Lady Chatterley, héroïne du roman de l'écrivain, D.H Lawrence (1885-1930) né à Eastwood dans le Nottighamshire.


Roman écrit en 1928, il devra attendre 1960 pour être édité dans son pays d'origine. D.H Lawrence a en effet été taxé d'auteur pornographique. L'interdit qui a entouré son œuvre n'a été levé qu'en 1960 à la faveur d'un procès intenté par la Couronne aux éditions Penguin à la suite de sa décision d'éditer la version intégrale de l'œuvre.


Un procès retentissant en 1960

L'acte d'accusation fondé sur une loi de 1959 visant à protéger le public des œuvres licencieuses, il était néanmoins permis aux éditeurs d'échapper à toute condamnation en faisant la démonstration du caractère « littéraire » de l'œuvre.

On assista alors à une savant calcul établi par le demandeur à l'action de mots so shocking tels que « fuck » or « fucking » apparaissant plus de 30 fois dans le roman, « «Cunt »14 fois ; « balls » 13 fois ; « shit » and « arse » six fois ; « cock » 4 fois; « piss » 3 fois etc...

C'est avec habileté que la défense réussit enfin à se faire acquitter des charges qui pesaient sur elle en apportant la preuve de l'originalité de cette œuvre.

 

Notons que cette décision unique en son genre créa un précédent et a ainsi ouvert un espace de liberté d'expression au Royaume-Uni.

 

(source : http://www.guardian.co.uk/books/2010/oct/22/dh-lawrence-lady-chatterley-trial)

 

 

Il vous est proposé de retrouver le cadre de ce roman au travers de la bande-annonce du film de Pascale Ferran en 2006 qui a été salué par la critique.

 

 

 

 

 

Repères à suivre : Lord Byron

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article