Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

 

  L'amant de Lady Chatterley (DH Lawrence)

 

 

 

repères : tour d'Angleterre : Nottinghamshire

 

Une œuvre interdite en Grande-Bretagne

Quittons Robin des Bois, notre héros médiéval pour une héroïne qui a défrayé la chronique : il s'agit de Lady Chatterley, héroïne du roman de l'écrivain, D.H Lawrence (1885-1930) né à Eastwood dans le Nottighamshire.


Roman écrit en 1928, il devra attendre 1960 pour être édité dans son pays d'origine. D.H Lawrence a en effet été taxé d'auteur pornographique. L'interdit qui a entouré son œuvre n'a été levé qu'en 1960 à la faveur d'un procès intenté par la Couronne aux éditions Penguin à la suite de sa décision d'éditer la version intégrale de l'œuvre.


Un procès retentissant en 1960

L'acte d'accusation fondé sur une loi de 1959 visant à protéger le public des œuvres licencieuses, il était néanmoins permis aux éditeurs d'échapper à toute condamnation en faisant la démonstration du caractère « littéraire » de l'œuvre.

On assista alors à une savant calcul établi par le demandeur à l'action de mots so shocking tels que « fuck » or « fucking » apparaissant plus de 30 fois dans le roman, « «Cunt »14 fois ; « balls » 13 fois ; « shit » and « arse » six fois ; « cock » 4 fois; « piss » 3 fois etc...

C'est avec habileté que la défense réussit enfin à se faire acquitter des charges qui pesaient sur elle en apportant la preuve de l'originalité de cette œuvre.

 

Notons que cette décision unique en son genre créa un précédent et a ainsi ouvert un espace de liberté d'expression au Royaume-Uni.

 

(source : http://www.guardian.co.uk/books/2010/oct/22/dh-lawrence-lady-chatterley-trial)

 

 

Il vous est proposé de retrouver le cadre de ce roman au travers de la bande-annonce du film de Pascale Ferran en 2006 qui a été salué par la critique.

 

 

 

 

 

Repères à suivre : Lord Byron

Commenter cet article