Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

L'interruption du récit par des rencontres incessantes (2)

 

  Repères : Thème du  langage : l'étude du mois 

Après avoir présenté les deux protagonistes de Jacques le Fataliste de Diderot et relevé que la conversation entre ces personnages est interrompue par des incidents émaillant le récit, entrons dans le vif du sujet.

Les rencontres faites par Jacques et son maître -évidemment toutes fortuites- servent de prétexte à amener le lecteur à des digressions innombrables du récit, véritables chefs d'œuvre.

A la lumière de sa conception de la nécessité, Jacques nous fait ainsi le récit décousu de sa vie, de sa famille, de son dépucelage, de son libertinage et de son amour pour Denise.

Mais d'autres protagonistes introduisent différents récits d'une drôlerie absolue et d'un esprit flamboyant. On retrouve plusieurs thèmes, tels que notamment la critique de la Religion au travers de son clergé et de ses superstitions, de la médecine, de la justice, le libertinage, l'amour...

Une liberté de ton que rien ne peut arrêter.

Attardons-nous sur l'histoire d'amour racontée par l'hôtesse de l'auberge du Grand-Cerf qui marque un tournant décisif du livre : il est question de la vengeance Madame de La Pommeraye, délaissée, à l'endroit de son ancien amant, le marquis des Arcis :

« Je vous ai dit que cette femme avait de la fierté, mais elle était bien autrement vindicative. Lorsque les premières fureurs furent calmées et qu'elle jouit de toute la tranquillité de son indignation, elle songea à se venger, mais à se venger d'une manière cruelle, d'une manière à effrayer tous ceux qui seraient tentés à l'avenir de séduire et de tromper une honnête femme. » (page 760)

Nous voici plongés dans le climat des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, mais bien avant l'heure.

  Repères à suivre :  la portée philosophique des évènements

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article