Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Jacques le Fataliste et la double perturbation du récit (1)

 

4012756757_3391f63313.jpg

  Repères : Thème du  langage : l'étude du mois 

Dans le précédent article, il a été présenté les deux ouvrages de l'étude du mois consacrée à l'entrecroisement des récits.

Débutons aujourd'hui par la lecture de Jacques le Fataliste de Diderot.

Ce conte est articulé autour d'un dialogue entre deux personnages bien différents qui cheminent de concert, apparemment sans but.

Fieffé bavard et fataliste patenté « tout ce qui nous arrive de bien et de mal en ce monde est écrit là-haut » (*p. 673), Jacques est supposé -tout au long du livre- raconter l'histoire de ses amours à son Maître, aristocrate sûr de lui-même.

Mais ce récit est interrompu au gré des évènements survenus en route à nos deux voyageurs, un peu aventuriers, puisqu'ils rencontreront notamment des brigands, des marchands ambulants, un bourreau, des femmes de petite vie etc...

Voici donc une galerie de portraits pittoresque tout autant qu'un livre d'action foisonnant, à un rythme étourdissant :

« Où vas-tu ?-Laissez-moi faire.-Où vas-tu ? te dis-je. Mettre à la raison cette canaille.-Sais-tu qu'ils sont une douzaine ? -Fussent-ils cent, le nombre n'y fait rien, s'il est écrit là haut qu'ils ne sont pas assez. -Que le diable t'emporte avec ton impertinent dicton ! »

Jacques s'échappe des mains de son maître, entre dans la chambre des coupe-jarrets, un pistolet armé dans chaque main .»(page 674) (à suivre)

*les références figureront dans la bibliographie à paraître.

 

  Repères à suivre : l'interruption du récit par des rencontres incessantes

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ASP 19/09/2011 13:58



Nous allons donc voyager auprès de Jacques et de son maître pendant quelques jours ... (8 jours ?) Etonnante chevauchée en perspective !



Litteratus 19/09/2011 16:03



Pleine de surprises en effet !