Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

 

 

Hommage aux traducteurs (Locke)

 

La question de la traduction des livres

Repères : thème de la transmission : présentation

 

Une caution morale

Nous avons vu dans l'article précédent l'hommage rendu à l'imprimerie dans la chaîne du livre. Il reste que bons nombres d'ouvrages doivent de surcroît passer par le filtre du traducteur qui est également un intermédiaire obligé dans le processus d'édition.

 

Il vous est proposé de lire une adresse faite par le philosophe anglais Johhn Locke à son libraire dans laquelle il vante les mérites du traducteur de son ouvrage intitulé Essai philosophique sur l'entendement humain. On comprend toute l'importance de l'opération pour l'auteur qui s'est fait lire pas à pas la traduction avant d'en demander des amendements.


Cette dédicace au libraire constitue aussi un élément de ce qu'onj pourrait considérer comme du « marketing » dans la mesure où ledit diffuseur s'appuie sur la caution morale de l'auteur pour justifier du sérieux du travail d'édition...


***

 

"LA netteté d'Esprit et la connaissance de la Langue Française, dont M. Coste a déjà donné au Public des preuves si visibles, pouvaient vous être un assez bon garant de l’excellence de son travail sur mon Essai, sans qu’il fût nécessaire que vous m’en demandassiez mon sentiment. Si j'étais capable de juger de ce qui est écrit proprement et élégamment en Français, je me croirais obligé de vous envoyer un grand éloge de cette Traduction dont j’ai ouï dire que quelques personnes, plus habiles que moi dans la Langue Française, ont assûré qu’elle pouvait passer pour un Original. Mais ce que je puis dire à l’égard du point sur lequel vous souhaitez de savoir mon sentiment, c’est que M. Coste m’a lû cette Version d’un bout à l’autre avant que de vous l’envoyer, et que tous les endroits que j’ai remarqué s’éloigner de mes pensées, ont été ramenez au sens de l’Original, ce qui n'était pas facile dans des Notions aussi abstraites que le sont quelques-unes de mon Essai, les deux Langues n’ayant pas toujours des mots et des expressions qui se répondent si juste l’une à l’autre qu’elles remplissent toute l’exactitude Philosophique ; mais la justesse d’esprit de M. Coste et la souplesse de sa Plume lui ont fait trouver les moyens de corriger toutes ces fautes que j’ai découvertes à mesure qu’il me lisait ce qu’il avait traduit. De sorte que je puis dire au Lecteur que je présume qu’il trouvera dans cet Ouvrage toutes les qualités qu’on peut désirer dans une bonne Traduction."

 

Essai philosophique sur l'entendement humain, Au libraire, Locke

http://fr.wikisource.org/wiki/Essai_philosophique_concernant_l%E2%80%99entendement_humain/Au_libraire

 

repères à suivre : présentation : l'intérieur d'une librairie

Commenter cet article