Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

H comme Humour dans la littératur

Le thème de l'humour dans la littérature sera traité au travers d'une présentation de textes rôles en fonction de leurs genres littéraires, puis étude de deux romans satiriques, Gargantua de Rabelais et Clochermerle de Gabriel Chevallier, suivi d'une synthèse, une bibliographie. 

 

thème, humour, littérature, livres, analyse, présentation, synthèse, bibliographie

 

Repères : thème de l'humour : le sommaire

Fou-rire, rire à gorge déployée, rire sous cape, mort de rire...

Toutes les formes de rire sont à votre disposition dans votre Gazette ce mois-ci !

Présentation

La Gazette s'est intéressée aux petits défauts propres à la nature humaine (paresse, mesquinerie...) en fonction des genres littéraires qui servent à nous divertir : 

Etude et synthèse

Il vous est proposé de (re)découvrir deux œuvres comiques de la littérature française, Gargantua de Rabelais et Clochermerle de Gabriel Chevallier au travers d'une étude, intitulée :  La satire, un exercice salutaire ! ;

Comme à son habitude, la Gazette vous proposera un tableau récapitulatif pour vous permettre d'embrasser leurs grands thèmes d'un regard.

Bibliographie

Des pistes de lecture vous sont ensuite suggérées : livres classiques et livres contemporains...Le rire sous toutes ses formes.

QUIZ

Un quiz viendra clore notre numéro avec ses réponses.

Bonne lecture !

 

 

Repères à suivre : thème de l'humour :  La mesquinerie humaine (Boileau)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylbar 12/11/2009 14:15


Pourquoi la Littérature devrait-elle toujours être ennuyeuse ?


LITTERATUS 12/11/2009 15:13


Voilà une bonne question ! C'est néanmoins comme cela que la littérature est souvent perçue !


La fille de Marie-cruche 03/11/2009 11:26


Bravo Litteratus pour votre participation à l'éducation des élèves de 6ème. Merci pour ces bonnes lectures de vacances et de pauses du collège entre copines !
Faites nous encore rire.
A bientôt


LITTERATUS 03/11/2009 12:19


Chère Minimarie-Cruche, je suis ravie de trouver dans mes lecteurs des minilecteurs déjà assidus de ma gazette réservée néanmoins aux enfants de 8 à 110 ans. S'instruire en s'amusant, c'est le but
de ce petit journal qui peut être lu partout, à l'école durant la pause entre copines, sur son téléphone, dans son lit...Allez rions ce mois-ci : LoL !


Marie-cruche 03/11/2009 11:16


Fantastique ! A la maison, nous utilisions souvent "Clochemerle" pour décrire la vie politique récente de notre village en France ... sans vraiment connaître les origines précises de ce
qualificatif populaire. Et c'est alors que, MORTS DE RIRE, nous lisons que la querelle qui a divisé notre Conseil Municipal concernant la construction de toilettes publiques sur l'emplacement de
l'ancien cimetière de l'église est justement l'objet du VRAI roman Clochemerle. Merci Litteratus, je me sens soudain tellement mieux d'avoir à cette occasion renoncé définitivement à
toute ambition politique !!!!


LITTERATUS 03/11/2009 12:14


Attention, chère Marie-Cruche, il y a au moins trois communes dans ton coin en effet qui revendiquent être la source d'inspiration de Clochemerle !
Je crains qu'une nouvelle guerre des communes ne se déclare si tu proclames cette vérité haut et fort ! Une crise nationale et internationale sans précédent risque de poindre son nez et nous n'en
avons vraiment pas besoin en ce moment avec la crise économique que nous traversons...
Le renoncement à une carrière politique source de joie ? à transmettre d'urgence à tous nos retraités actifs du sénat et de l'assemblée nationale...


Cat 03/11/2009 09:48


Tout celà m'interesse vivement, c'est un domaine littéraire que je connais mal. Plein de choses à apprendre et d'auteurs à découvrir!


LITTERATUS 03/11/2009 12:03


J'espère que tu trouveras cela intéressant : en faisant mes petites recherches, j'ai le sentiment que divertir est un art proprement dit ! souvent mésestimé  et à tort ! tu me diras ce que tu
en penses !