Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Du commerce des livres : une bibliothèque destinée au public (Naudé)

5166558508_2a0eb2564a.jpg

Repères : thème du livre

Le commerce des livres, c'est-à-dire les rapports que nous entretenons avec les livres, fait l'objet de notre série d'articles qui débute aujourd'hui par une question volontairement polémique.

Quelle est "l'utilité" d'une bibliothèque ?

Pour répondre à cette interrogation, plaçons-nous au XVIIème siècle, époque où il était important lorsqu'on était un "honnête homme" d'avoir un lieu entièrement dédié aux livres.

Encore fallait-il savoir -même lorsqu'on en avait les moyens- la manière de dresser une bibliothèque : Gabriel Naudé a commis une œuvre qui résout toutes les difficultés matérielles, en dissertant sur le lieu idéal, sur la quantité et la qualité des ouvrages avant d'en venir au rangement proprement dit des volumes.

C'est ainsi que l'auteur conclut son ouvrage en se demandant à quelle fin une bibliothèque doit-elle être créée.

Un plaisir égoïste ?

Nullement, une bibliothèque privée est faite paradoxalement pour être ouverte à tous !

 

***

"toutes ces choses étant ainsi disposées, il ne reste plus pour l'accomplissement de ces discours, qu'à savoir quel doit être leur fin et usage principal : car de s'imaginer qu' l faille après tant de peine et de dépense cacher toutes ces lumières sous le boisseau, et condamner tant de braves esprits à un perpétuel silence et solitude, c'est mal reconnaître le but d' une bibliothèque, (...).

Toutefois d'autant qu' il ne serait pas raisonnable de profaner avec indiscrétion ce qui doit être ménagé avec jugement, il faudrait premièrement observer que toutes les bibliothèques ne pouvant toujours être ouvertes comme l'ambroisienne, il fut au moins permis à tous ceux qui y auraient affaire d'aborder librement le bibliothécaire pour y être introduits par celui-ci sans aucune dilation ni difficulté : secondement que ceux qui seraient totalement inconnus, et tous autres qui n'auraient affaire que de quelques passages, pussent voir chercher et extraire de toutes sortes de livres, imprimer ce dont ils auraient besoin (…)"

Advis pour dresser une bibliothèque, Gabriel Naudé (1627)

http://fr.wikisource.org/wiki/Advis_pour_dresser_une_biblioth%C3%A8que/Chapitre_9

 

repères à suivre : Sénèque et les livres

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 03/03/2011 21:46



A présent la biliothèque ce sont de simples planches achetés chez le "faiseur de meubles suédois" et beaucoup de livres de poche ...



Litteratus 04/03/2011 18:21



tu as raison...