Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

 

 

david Golder, un homme d'affaires dans scurpules

Repères : thème de la finance : l'étude


Il a été indiqué dans l'article précédent, les points communs et les points de divergence entre les deux romans, objet de l'étude. Débutons avec David Golder d'Irène Némirovski.


Des actions convoitées

Durant la période de l'entre-Deux-Guerres, la Goldmar se présente comme une entreprise internationale spécialisée dans les matières pétrolifères. Le roman s'ouvre sur un face à face âpre entre ses deux associés, David Golder et Marcus. Ce dernier cherche à racheter des actions ayant trait à des mines russes dont l'exploitation n'attend que le bon vouloir des dirigeants de l'Union Soviétique. Le contexte politique met en échec toutes les initiatives des acteurs économiques. Pour ces raisons, les titres détenus, en propre, par Golder ont une valeur qui ne cesse de décroître.


Marcus excipe d'arguments fallacieux pour en obtenir la cession, à vil prix. Depuis des mois, il mène en secret des tractations pour réaliser les actions en cause de manière avantageuse. Il a en tête un plan destiné à lui rapporter des plus-values considérables. Dans le cadre de la conversation, il reconnaît volontiers qu'il cherche à provoquer de juteux mouvements de Bourse. Le terme « spéculation » n'est pas un vain mot dans la bouche du vieil homme.


Un associé dans la tourmente

Derrière cette volonté de gagner de l'argent, se cache en réalité une situation plus terrible. Marcus paraît aux abois ; il a un besoin impérieux de liquidités et il n'a en définitive qu'un seul recours, Golder. Évidemment ce dernier découvre le subterfuge et se voit supplié par son vieil associé :

« J'avais besoin d'argent, David, dit Marcus tout à coup d'une voix différente. Une grimace brusque lui tordit un coin de la bouche : « je...j'ai terriblement besoin d'argent, David...Tu ne veux pas...me laisser gagner un peu ?…. » (page 17)*


On s'aperçoit que la finance se mêle à un autre univers bien éloigné de celui auquel il devrait s'astreindre, celui du jeu : bienvenue, vous êtes dans le monde de la finance, un univers impitoyable où les méthodes et les pratiques destinées à placer l'argent n'ont pas d'autres buts que de se refaire, avant d'en amasser toujours plus...

 

*les références seront données à la fin de l'étude


repères à suivre : l'étude : David Golder, un homme sous pression

Commenter cet article