Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Bataille des Pyramides : le point de vue des vainqueurs

 

 

Bataille des Pyramides : le point de vue des vainqueurs

 

Vision des vainqueurs

(repères : carnet : Egypte) 

 

Le jour de la conquête le 21 juillet 1798, quelques instants avant l'assaut final, Bonaparte exhorte ses troupes en termes choisis. Cette harangue est restée célèbre. Elle vous est proposée aujourd'hui sous deux manières, l'une en vers, l'autre en prose avec une légère variante.

 

Le premier texte est un morceau de lyrisme de deux admirateurs de Napoléon qui, en 1828, ont publié huit chants en hommage au héros décédé sept ans plus tôt.

 

Le second est un texte publié par Abel Hugo qui reprend en prose cette célèbre citation.

 

Une objection doit être relevée à la lecture de ces deux textes qui concerne la précision historique : 30 ou 40 siècles ?... un détail ?

***

 

« Inspiré par ces lieux, le chef parle, et ces mots
Dans l’armée attentive ont trouvé mille échos :
« Soldats, l’heures est venue où votre forte épée
Doit briser de Mourad la puissance usurpée :
Des tyrans mamelucks le dernier jour a lui !
Dans le feu du combat songeons tous aujourd’hui
Que sue ces monumens si vieux de renommée,
Trente siècles debout contemplent notre armée ! »


  Barthélemy et Méry — Napoléon en Égypte Chant troisième, Les Pyramides

  http://fr.wikisource.org/wiki/Napol%C3%A9on_en_%C3%89gypte/Chant_III

 

 

***

 

 « Soldats ! Vous êtes venus dans ces contrées pour les arracher à la barbarie, porter la civilisation dans l'Orient, et soustraire cette belle partie du monde au joug de l'Angleterre. Nous allons combattre. Songez que du haut de ces monuments quarante siècles vous contemplent ».

 France militaire: histoire des armées françaises de terre et de mer de 1792 ... Par Abel Hugo p 248


Repères à suivre : carnet : vision des vaincus

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article