Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Souvenirs d'école : des enfants révoltés (Barrès, Dickens)

La Littérature a dénoncé les conditions de vie exécrables dans les collèges et lycées au cours du XIXème siècle.

 

école, thème, livres, littérature, châtiments, corporels, punitions, Dickens

 Repères : thème de l'école : présentation

Les châtiments corporels

La Littérature a dénoncé à de multiples reprises les conditions de vie exécrables dans les collèges et lycées au cours du XIXème siècle.

Les châtiments corporels étaient infligés couramment avec la plus grande sévérité. La Gazette vous propose un regard croisé sur deux textes apparemment distincts … 

***************

Révolte

« Sur toute la France, ces vastes lycées aux dehors de caserne ou de couvent abritent une collectivité révoltée contre ses lois, une solidarité de serfs qui rusent et luttent, plutôt que d’hommes libres qui s’organisent conformément à une règle. Le sentiment de l’honneur n’y apparaît que pour se confondre avec le mépris de la discipline. En outre, ces jeunes gens sont enfoncés dans une extraordinaire ignorance des réalités. »

Maurice Barrès, Les déracinés, chapitre 1er, 1897.

***************

Coups

« Jeunes élèves, voici un nouveau semestre. Veillez à ce que vous allez faire dans ce nouveau semestre. De l'ardeur dans vos études, je vous le conseille, car moi, je reviens plein d'ardeur pour vous punir. Je ne faiblirai pas. Vous aurez beau frotter la place, vous n'effacerez pas la marque de mes coups. Et maintenant, tous à l'ouvrage ! »

Charles Dickens, David Copperfield, chapitre 7 Salem House, 1849-1850.

 


gazette-tetiere.jpgSi vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être Les théories scolaires

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La mansardienne 15/09/2009 17:23

Voilà une série d'articles de circonstance. J'ai toujours eu l'impression que c'était plus cruel encore dans les pensionnats britanniques, peut-être est-ce une idée reçue...Bien reçu le questionnaire, merci beaucoup il sera publié demain!

LITTERATUS 15/09/2009 19:01


La littérature de Dickens nous a tous un peu traumatisés ! quel bonheur de vous retouver après ces longs jours d'absence... j'ai trouvé amusant de répondre au questionnaire
Amitié !


lizagrèce 15/09/2009 16:26

Entre Barrès qui crie à l'anarchie et Dickens qui décrit le maître sadique ... Charmante  pédagogie!

LITTERATUS 15/09/2009 18:53


triste époque !


kgdeliberte 15/09/2009 11:51

Tant de générations d'enfants martyrs !

LITTERATUS 15/09/2009 12:39


un lieu de dressage et non une école !


Val 15/09/2009 11:48

ça donne des frissons...

LITTERATUS 15/09/2009 12:38


épisodes traumatisants pour tous ces enfants !