Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La dictée de Mérimée

Retrouvez la plus célèbre dictée de la littérature française créée par Prosper Mérimée, un exploit pour celui qui arrive à ne pas faire de fautes...

 

 

 Repères : thème de l'école :

Orthographe

Après l'examen de calcul, venons en maintenant à la dictée.

La Gazette Littéraire vous propose en effet un exercice d'un niveau très élevé.

Vous êtes prêts ?

Dictée

Je commence la lecture du texte :

« Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veaux et les cuissots de chevreuils prodigués par l'amphitryon, fut un vrai guêpier.

Quelles que soient, quelque exiguës qu'aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu'étaient censés avoir données à maint et maint fusilier subtil la douairière ainsi que le marguillier, il était infâme d'en vouloir pour cela à ces fusiliers jumeaux et mal bâtis et de leur infliger une raclée, alors qu'ils ne songeaient qu'à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires.

Quoi qu'il en soit, c'est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s'est laissé entraîner à prendre un râteau et qu'elle s'est crue obligée de frapper l'exigeant marguillier sur son omoplate vieillie.

Deux alvéoles furent brisés, une dysenterie se déclara suivie d'une phtisie et l'imbécillité du malheureux s'accrut.
«Par St Hippolyte!  quelle hémorragie!» s'écria ce bélître!  À cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l'église tout entière."

                                                                                                               Mérimée

gazette-tetiere.jpgsi vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être Un problème mathématique (Marcel Aymé Les contes du chat perché)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

elisabeth 15/09/2009 19:26

Mais pour moi Sainte-Adresse prend un e, donc 14 fautes! Enfin ce n'est guere mieux.

LITTERATUS 16/09/2009 08:32


La dictée comprenait effectivement une faute ! impardonnable !


Elisabeth 15/09/2009 19:22

15 fautes, quelle horreur! Ne le dis a personne!

LITTERATUS 16/09/2009 08:31


Napoléon III lui-même aurait commis 75 fautes et sa femme 62, Alexandre Dumas fils, 24 ! donc ce n'est pas beaucoup finalement ! (cf lien
blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites/index.php/2009/09/01/137818-limprobable-celebre-dictee-de-merimee)


La mansardienne 15/09/2009 17:35

Il me semble l'avoir faite il y a très longtemps et le résultat...catastrophique!Au moins 20 fautes...

LITTERATUS 15/09/2009 19:13


Je ne te jetterai pas la pierre...


lizagrèce 11/09/2009 08:35

Tes  "petites annonces loufoques"  sont en ligne sur mon blog ce matin

LITTERATUS 13/09/2009 11:05


Je les ai vues ! merci beaucoup Liza !


lizagrèce 10/09/2009 17:43

J'évalue à 12 de fautes dont plusieurs dûes (ou dues ? justement) à des accents circonflexes.. Pas brillant !!! Je m'interroge toujours sur les accords de la phrase " les arrhes qu'étaient censés avoir données " .... Quand aux "cuisseaux " :il fallait y penser ...

LITTERATUS 13/09/2009 11:04



C'est la douarière et le marguillier qui étaient censés avoir donné quoi = cod placé avant des arrhes  (féminin) ; mais l'analyse grammaticale prend autant de temps que la dictée elle-même
!!! c'est dire la difficulté de l'exercice !