Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les sources objectives du "malade imaginaire" (Molière)

Molière puise dans le répertoire italien et réutilise des thèmes qui ont déjà fait leurs preuves dans le passé. Il y ajoute un élément original, il s’agit de mettre, au cœur de cette comédie médicale, le malade lui-même.

 

commedia dell'arte, registre, italien, Molière, le malade imaginaire

Repères : malade imaginaire : présentation

Dans l’article précédent, nous avons abordé la genèse de la pièce, avec l’interrogation puisée dans la propre biographie de Molière, sa maladie chronique. Aujourd’hui, nous verrons les sources objectives de la pièce :

  • sujet italien,
  • récurrence des thèmes,
  • originalité de l’intrigue.

Commedia dell’arte

Molière a fait le choix d’une comédie au sujet emprunté au registre des Italiens et notamment la comédie du valet que nous verrons en détail dans les articles suivants. On retrouve le cas d’un mari avare entièrement sous la coupe de sa deuxième femme laquelle cherche à déshériter les enfants du premier lit. Avec ces sujets, Molière combine ses propres thèmes déjà utilisés dans son théâtre.

Succès

Molière réutilise des thèmes qui ont déjà fait leurs preuves dans le passé. Il puise, en effet, dans Tartuffe, le Bourgeois Gentilhomme, les femmes savantes des éléments qu’il recycle dans Le Malade imaginaire. C’est ainsi que l’on voit trois sous-thèmes récurrents :

  • le mariage forcé d’une fille,
  • le prétendant ridicule,
  • le choix de la fille finalement reconnu.

Mais l’originalité du malade imaginaire tient aussi à la combinaison d’un troisième élément, le malade qui donne son nom à la pièce.

Maladie

Le thème de la médecine est un thème habituel chez Molière. Cette comédie médicale est en effet dans la droite ligne du Médecin volant, de Dom Juan, de L’amour médecin, du Médecin malgré lui, de Monsieur de Pourceaugnac.

Molière reprend donc ce sujet, en recourant aux connaissances de l’époque de la médecine. L’effet comique tient non dans les traitements courants que tout le monde prenait pour acceptables, mais dans l’association des traitements et l’exagération des régimes qui confinent à l’absurde nécessaire pour asseoir le ridicule de la médecine.

Malade

Mais Molière choisit de traiter la satire de la médecine pour la placer sur un autre angle. Il s’agit de mettre, au cœur de cette comédie médicale, le malade lui-même. C’est un basculement de l’intrigue dont les principaux ressorts convergent tous vers Argan, Le Malade imaginaire.

Dans les articles à venir, nous analyserons justement "le cas Argan", hypocondriaque ou vrai malade et sujet de somatisation avant de voir l’hymne au rationalisme qui sous-tend cette pièce.

Dans l’article à venir, nous verrons ce qu’est une comédie-ballet.

Source : présentation de Bénédicte Louvat-Molozay, Le Malade imaginaire, Livre de Poche, Théâtre

Repère à suivre : Qu’est-ce qu’une comédie-ballet ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article