Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Jacques Lusseyran : un aveugle véritablement voyant !

Dossier spécial : Jacques Lusseyran qui apporte une contribution éclatante à l'art du courage par temps mauvais surtout si l'on ajoute le fait qu'il est aveugle et résistant. Et pourtant, cet homme ne saurait se limiter à cela, c'est également un écrivain méconnu...

Jacques Lusseyran, auteur, aveugle, biographie

 

Repères : au fil du temps : chronique de lecture 

Autobiographie

Je vous conseille la lecture de ces deux livres remarquables écrits par Jacques Lusseyran que vous trouverez en poche, à compléter par l'excellent ouvrage de Jérôme Garcin, le Voyant, publié chez Gallimard (NRF, 2015).

De quoi s'agit-il ?

Aveugle résistant

De la vie du jeune Lusseyran, devenu aveugle à 8 ans, pour qui la cécité a été la grande chance de sa vie ainsi qu'il le dit.

Le premier tome de cette autobiographie nous montre la manière pleine d'intelligence avec laquelle l'enfant a été élevé par ses parents. Le jeune garçon suivra une scolarité normale jusqu'à ses études supérieures entravées par les lois de Vichy.

À dix-sept ans, Jacques Lusseyran s'engage dans la résistance et occupe une place de premier plan dans la diffusion de la presse non collaborationniste. Il se fait arrêter avant d'être déporté à Buchenwald.

Le second tome situe la vie de l'auteur après son retour d'Allemagne. Il y fait l'éloge de  l'amitié, de la poésie et l'enseignement qu'il délivre partout ...sauf en France.

On sort enrichi de cette autobiographie où l'on conçoit que le véritable voyant, c'est bien entendu, lui ! On est admiratif devant sa capacité de résilience hors du commun. On a aussi envie d'en savoir plus sur l'homme.

Le Voyant

Il faut alors lire l'ouvrage de Jérôme Garcin, Le Voyant, pour appréhender toute la personnalité de ce personnage, entre lumière et ombre.

On découvre ainsi sa longue période de dépression à la sortie du camp, son caractère possessif et infidèle, ses difficultés familiales, bref, ce qui fait l'homme dans toute sa complexité et sa richesse.

Panthéon

Un point est à relever, celui de la reconnaissance de la Nation face à un tel homme.

On s'étonne qu'il n'ait bénéficié d'aucune reconnaissance pour ses exploits de résistance et qu'il n'ait pas eu le droit d'enseigner en France, compte tenu de sa cécité.

Sur le plan littéraire, il n'a pu jouer que le rôle d'auteur de sa propre vie (quelle vie ! Et quel style !) et non de romancier qu'il aurait pu être si on lui avait donné sa chance.

Je trouverai parfaitement mérité qu'un tel homme ait sa place au Panthéon à côté de Louis Braille.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article