Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Une bibliothèque d’ouvrages remarquables

 

La bibliothèque fait office de « sanctuaire » de livres dont le contenu est strictement choisi, soit par genre soit par qualité…

bibliothèque, livres, thèmes,ouvrages, remarquables

 

Repères : thème de la bibliothèque : présentation

 

Dans l’article précédent, nous avons évoqué un classement atypique au travers de livres volontairement limités ou ayant une exigence précise quant à l’augmentation de leur nombre. Aujourd’hui, nous aborderons le cas de bibliothèques dont le contenu est strictement encadré.

 

Sélection

Dans ce cas, la bibliothèque fait office de « sanctuaire » de livres qui sont volontairement choisis, comme des "élus", à l’exclusion de tous les autres. Cependant, il nous arrive parfois de recevoir des cadeaux sous forme de livres. Il arrive que l’ouvrage ne soit pas de notre goût et pire n’entre pas dans la ligne de notre sélection. Dans cette logique, ils n’ont pas vocation à rester dans cette bibliothèque puisque cette dernière répond, en effet, à un cahier des charges très strict.

 

C’est ainsi qu’une bibliothèque de polars ne pourra pas recevoir des romans d’amour ; même raisonnement avec la collection de bandes dessinées qui refusera des livres non graphiques.

 

C’est avec ce genre de contraintes que certains amateurs de livres s’emploient à ranger leur possession.

 

Classiques

Il existe aussi une catégorie de bibliomanes qui, sur la base d’un choix sélectif, décident de ne ranger que des bons ouvrages. Dans cette veine, ils parlent même de ne garder que les classiques. Qu’est-ce qu’on entend par ce terme ? Il faut reprendre les termes de la définition proposée par Italo Calvino*.

 

Calvino

Dans un article de presse publié en juin 1981, l’écrivain italien a exhorté ses compatriotes à redécouvrir le plaisir de la lecture des classiques. Encore fallait-il qu’il en précise les contours. Au moyen de 14 propositions, il nous brosse une définition tout en nuances.

 

Qu’est-ce donc un classique ? C’est :

  • un livre que l’on relit,
  • un livre qui constitue une richesse,
  • un livre qui exerce une influence particulière,
  • un livre dont toute relecture est une lecture,
  • un livre dont toute première lecture est en réalité une relecture,
  • un livre qui n’a jamais fini de dire ce qu’il a à dire,
  • un livre qui porte la trace des lectures précédentes,
  • un livre qui provoque des critiques dont il se débarrasse
  • un livre dont la lecture rend neufs alors qu’on avait cru les connaître par ouï-dire,
  • un livre comme un talisman,
  • un livre qui sert à nous définir par rapport à lui ou contre lui,
  • un livre qui se place dans une généalogie,
  • un livre qui relègue l’actualité en une rumeur de fond,
  • un livre qui persiste comme rumeur de fond là ou l’actualité domine.

Ratio

Dans cette perspective exhaustive, Italo Calvino donne aussi sa formule pour constituer une bibliothèque idéale : elle devrait contenir pour moitié des livres dont la lecture a compté pour nous et une autre moitié des ouvrages que nous n’avons pas encore lus et dont on subodore l’intérêt. Pour cela, il propose concrètement « une étagère vide pour les surprises, les découvertes occasionnelles. »

 

Dans l’article suivant, nous aurons rendez-vous avec une autre forme de bibliothèque atypique, celle qui classe les livres par année de lecture…

 

Source :

Italo Calvino, Pourquoi lire les classiques ? folio, pages 7 à 17.

 

Repère à suivre : la bibliothèque qui classe les livres par année

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article