Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les références mythiques dans Alcools d’Apollinaire

 

Bac 2020 : dans Alcools, Apollinaire recourt à bon nombre de figures mythologiques (Orphée, Ulysse, Sphinx etc.) dont il s’emploie à renverser l’image.

 

Alcools, mythes, Orphée, Eurydice, Ulysse, Icare

 

Repères : thème de la modernité poétique : présentation

 

Dans l’article précédent, nous avons donné les principaux éléments biographiques de la vie d’Apollinaire apparaissant en filigrane dans son recueil. Aujourd’hui, nous allons rappeler les grands mythes antiques qui figurent dans les poèmes. Ils sont tirés de l’univers gréco-romain, mais aussi des divinités égyptiennes.

 

Antiquité grecque et romaine

En fin lettré, Apollinaire est féru de références classiques grecques ou romaines qu’il a placées de manière récurrente dans bon nombre de poèmes d’Alcools. On peut souligner les mythes suivants :

  • Orphée,
  • Ulysse,
  • Dionysos,
  • Icare,
  • Sphinx,
  • Phénix,

Il ne sera pas question de faire un large exposé sur ces personnages mythologiques, mais de vous donner assez d’éléments pour que vous compreniez l’allusion dans les vers d’Apollinaire. Nous verrons ensemble le renversement des mythes opéré par le poète.

 

Orphée

Selon la légende, Orphée est descendu aux enfers pour chercher sa femme mordue par un serpent. Il obtient l’autorisation de la ramener à la vie à la condition qu’il ne se retourne pas avant leur retour sur terre. Cédant à la curiosité, Orphée jette un regard en arrière et perd définitivement Eurydice.

 

Chez Apollinaire, le mythe d’Orphée est réinterprété. Le héros descend aux enfers représentés par les ténèbres, les « ombres », et s’il revient seul, il est transformé en un être épuré qui survit grâce à la poésie. (cf. la chanson du Mal-Aimé, Voie lactée I, Poème lu au mariage d’André Salmon, Fiançailles III).

 

Ulysse

Dans l’Odyssée, Homère narre les aventures d’Ulysse qui tente de retourner sur l’île d’Ithaque où vivent sa femme Pénélope et son fils Télémaque. Le héros grec rencontre des créatures enchanteresses et maléfiques notamment les Sirènes dont il a voulu entendre le chant tout en étant solidement attaché à un mât pour mieux résister à leurs charmes.

 

Le héros d’Apollinaire conçoit du chagrin à l’évocation de ce mythe, lui qui est malheureux en amour, trompé par la femme qu’il aime encore…

Les Sirènes signifient le thème de l’amour et celui de la femme trompeuse et infidèle…

 

Dionysos

Dionysos nous renvoie à la vigne ainsi qu’au vin et partant de la fête.

 

On retrouve la célébration du vin de manière récurrente dans Alcools dont le titre par ailleurs est éloquent. Ce sujet est abordé notamment dans Zone et Vendémiaire, premier et dernier poèmes du recueil que nous étudierons.

 

Icare

Dédale a créé un labyrinthe pour enfermer le Minotaure. Victorieux de la bête monstrueuse, Thésée a réussi à en sortir grâce à un fil lui permettant de retrouver l’entrée avant de fuir avec Ariane, fille du roi Minos. Fou de colère, ce dernier jette l’architecte et son fils, Icare, dans ce fameux labyrinthe. Il n’existe qu’une solution pour s’en échapper, les airs. Dédale confectionne des ailes en cire avec des plumes. Icare s’envole sans prendre garde aux recommandations paternelles l’avertissant de ne pas s’approcher trop près du soleil. Le jeune homme chute donc dans la mer.

 

Ce mythe est convoqué pour parler de l’aviation, Icare moderne et gagnant, qui nous surprend dès le premier poème, Zone. Ce personnage revient chaque fois qu’il est question pour le héros de s’élever vers le soleil (cf. Fiançailles III).

 

Sphinx

Ce monstre à la fois mi-femme (seins), mi-créature hybride (pattes et queue d’un lion doté d’ailes) menace la ville de Thèbes et ses environs par sa présence. La bête pose, en effet, une question énigmatique. Tous les passants échouent au teste et se font dévorer. Le roi Créon promet de donner sa sœur, Jocaste, devenue veuve, à celui qui s’en débarrassera. Œdipe parvient à répondre à résoudre l’énigme et épouse, sans le savoir, sa mère...

Le sphinx est une créature mystérieuse pour Apollinaire.

 

Phénix

C’est un rapace de taille monstrueuse qui vit de longues années. Il ne peut se reproduire. Avant de mourir, il se construit un bûcher et s’y consume. De ses cendres, un nouveau phénix apparaît…

Ce thème est repris par Apollinaire qui fait un usage abondant du feu, du brasier etc.

Le héros malheureux en amour renaît de ses cendres par et grâce à la poésie.

 

Voilà donc ce qu’il faut avoir en tête pour comprendre les grandes allusions profanes faites par le poète. Il faut aussi considérer que ce dernier les mélange à la sphère sacrée, ce qui fera l’objet de l’article suivant.

 

sources

http://hafsa.over-blog.org/article-les-mythes-dans-le-recueil-alcools-de-guillaume-apollinaire-37552867.html

 

Repère à suivre : les références au sacré dans Alcools d’Apollinaire

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article