Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le travestissement entre le maître et le valet (Marivaux)

 

Spécial bac de français 2020: les éléments codifiés ont évolué sous la plume de Marivaux. La comédie du valet est poussée à son comble avec l’échange des rôles.

 

comédie valet, maître, esclave, théâtre, genre

Repères :  comédie du valet : présentation

 

Dans l’article précédent, nous avons vu les éléments codifiés propres à la comédie du valet ne sont pas figés, ce qui constitue un des ressorts comiques du genre exploité par Molière. Nous apprécierons aujourd’hui l’effet du travestissement qui s’opère dans le jeu de rôle entre le maître et le valet.

 

Travestissement

La comédie du valet est poussée à son comble avec l’échange des rôles. Dans l’île aux esclaves, Marivaux inverse, en effet, l’ordre social. Pour cela, il situe l’intrigue dans l’Antiquité et sur une île.

 

À la suite d’un naufrage, on assiste à un soulèvement : les esclaves deviennent les maîtres et vice versa. Ils s’échangent leurs vêtements. Et dans un esprit de revanche, les anciens esclaves infligent aux maîtres la même humiliation que celle qu’ils ont reçue. Par ailleurs, les anciens maîtres découvrent le portrait guère flatteur que l’on dresse d’eux. S’il reconnaît -avant l’heure- qu’il n’existe pas de grand homme pour son valet, Marivaux prouve aussi que les serviteurs ne sont pas forcément meilleurs que leurs maîtres qu’ils peuvent singer à l’occasion.

 

Prétexte

Le prétexte de l’île permet à l’auteur de traiter habilement des rapports sociaux du XVIIIe siècle ; loin de les fustiger de manière manichéenne,  Marivaux en dresse au contraire un constat balancé. En ce début de siècle, il prône non une révolution sociale, mais une réformation des comportements sociaux en fonction d’une nouvelle morale plus encline à la vertu. La fonction du pardon a pour objet de corriger les hommes.

Iphicrate

« (…) Va, mon cher enfant, oublie que tu fus mon esclave, et je me ressouviendrai toujours que je ne méritais pas d’être ton maître. (Scène IX) »

Dans un prochain article, nous verrons, l’évolution de la comédie du valet chez Beaumarchais après la synthèse de ce qui a été dit précédemment…

Repère à suivre : synthèse de la comédie du valet avant Beaumarchais

 

Sources :

http://www.toutmoliere.net/valets-et-servantes.html

http://web2.crdp.ac-versailles.fr/pedagogi/Lettres/mvaletsj.htm

https://www.persee.fr/doc/litts_0563-9751_1998_num_39_1_1781
 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article