Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le silence, révélateur d’une action 

Dans la littérature, on considère que le silence se définit aussi comme un révélateur d’une action aux conséquences diverses.

thème, silence, littérature, action, résistance, coupable, gloire

 

Repères : thème du silence : étude : action

Dans l’article précédent, nous avons considéré le thème du silence sous l’angle d’une déficience physique. Nous entrons, aujourd’hui, dans une autre perspective. Il sera question d’examiner le fait que le silence, compris comme le fait de se taire, constitue en réalité une action aux conséquences diverses.

Cette analyse sera divisée en plusieurs parties.

Les dieux

Nous verrons que depuis l’Antiquité, le silence est un préalable dans la communication personnelle entre les hommes et leurs dieux. Nous montrerons aussi qu’il existe un temps pour tout et que le silence en fait partie. Par ailleurs, Pascal a évoqué ce sujet dans ses Pensées

Les Moralistes

Nous quitterons le plan spirituel pour aborder le point de vue des Moralistes du XVIIe : ces derniers évoquent le silence dans son rapport avec la prudence.

La poésie

Il sera aussi question de voir le rôle du silence dans la contemplation du monde sous la plume de poètes tels que Sully Prudhomme et Rollinat.

Secret

L'emprisonnement a été une mise au secret. Les secrets de famille ont empli des étagères de bibliothèques. Ce sera au travers de récits ou de romans que nous verrons le poids du silence.

Enfin, nous achèverons cette deuxième partie par l’action que produit le silence. Cette réticence à dire peut s’analyser en une condamnation ainsi que Chrétien de Troyes le montre, mais aussi un acte de résistance avec Vercors.

 

Repère à suivre : la divinisation du silence dans l'Antiquité

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article