Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le silence et les moralistes du XVIIe siècle 

Les Moralistes reconnaissent que le silence est souvent bien préférable aux paroles téméraires.

 

silence est d'or, Moralistes, silence, thème, 17 e siècle, livres

 

Repères : thème du silence : étude : action

 

Dans l’article précédent, il a été question de Pascal et sa vision du silence, découvrons aujourd’hui la pensée des Moralistes. 

 

Silence d’or

Tous reconnaissent que le silence est souvent bien préférable aux paroles téméraires. Qui ne connaît pas le proverbe suivant ? 

 « La parole d’argent, mais le silence est d’or. »

 

La Rochefoucauld disait justement:

« Le silence est le parti le plus sûr pour celui qui se défie de lui-même. »

Réflexions ou sentences et maximes morales, no 79

https://fr.wikisource.org/wiki/Page:La_Rochefoucauld_-_Œuvres,_Hachette,_t1,_1868.djvu/200

 

Ce point de vue est plus largement repris par Bernard de Bonnaud :

« Ne parler jamais qu’à propos

Est un rare et grand avantage

Le silence est l’esprit des sots

Et l’une des vertus des sages. »

 

Société

Il s’avère que La Bruyère nous ramène à la sociabilité de l’homme qui s’exprime en dépit de tout par le langage. Il nous invite à accepter la futilité des conversations comme un « mal nécessaire ».

 

« Si l’on faisait une sérieuse attention à tout ce qui se dit de froid, de vain de puéril dans les entretiens ordinaires, l’on aurait honte de parler ou d’écouter, et l’on se condamnerait peut-être à un silence perpétuel, qui serait une chose pire dans le commerce que les discours inutiles. Il faut donc s’accommoder à tous les esprits, permettre comme un mal nécessaire le récit des fausses nouvelles, les vagues réflexions sur le gouvernement présent, ou sur l’intérêt des princes, le débit des beaux sentiments, et qui reviennent toujours les mêmes ; il faut laisser Aronce parler proverbe, et Mélinde parler de soi, de ses vapeurs, de ses migraines et de ses insomnies."

La Bruyère, les Caractères, De la société et de la conversation, #5

https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Caractères/De_la_société_et_de_la_conversation

 

Dans l’article suivant, nous nous intéresserons au silence nécessaire pour la contemplation du monde.

 

Repère suivant : la contemplation du monde

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article